France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Accueil > 
NEWS > 

Par Loic FERRIERE le 20/04/2003
 
Grand Prix d'Imola

Grand Prix d'Imola

Mike Gascoyne, directeur technique, et Denis Chevrier, directeur de l'exploitation moteur, résument la course de dimanche.


L'équipe rentre d'Imola avec trois points supplémentaires. Un motif de satisfaction. "Ce fut une course compétitive. ", confie Mike Gascoyne, " Fernando a fait un excellent départ et a conduit d'une manière remarquable. Pendant la course, nous avons décidé de changer notre stratégie de trois à deux arrêts : il a su conserver sa position ce qui est très satisfaisant pour lui. "

Jarno a eu moins de chance. " Son week-end a été ruiné par des problèmes sur sa voiture, ce qui l'a conduit à se qualifier et à courir la course dans la T-Car, qui n'était pas configurée pour lui. Le set up de cette voiture ne lui convenait pas, et pour cette raison, il n'a pas pu progresser. Cependant c'est globalement une satisfaction pour l'équipe qui a terminé 100% des courses depuis le début de la saison. C'est une bonne chose d'avoir encore marqué des points dans ce Grand Prix, où nous savions que nous ne serions pas particulièrement performants".

Denis Chevrier, Chef de l'Exploitation, partage ce point de vue. "Ce fut une course sans problèmes majeurs, sans accident de course ni problème mécanique pour nous. ", dit-il, " Fernando a été capable de mettre en pratique ce que nous attendions de lui, en se mesurant avec les meilleures écuries et en terminant dans les points. C'est la première fois de la saison que nos deux voitures ne terminent pas dans les points, mais la course de Jarno avait déjà été largement compromise hier. Les problèmes se sont poursuivis sur la grille de départ et sa course a été terne ".

Fernando Alonso:

"La course ne m’a pas réservé de mauvaises surprises », conclut Fernando, « Il m’a fallu donner 100% du premier au dernier tour car je me battais contre les meilleurs : Raikkonen, tout d’abord, puis Coulthard et Montoya. Pas un moment pour souffler ! J’ai pris du plaisir à Imola, aucun doute. J’aime me battre. De plus, l’équipe a eu un excellent réflexe en changeant ma stratégie : je suis parti sur trois arrêts, mais nous avons craint de nous trouver englués dans le trafic et nous avons choisi de modifier nos plans. Je ne me suis finalement arrêté que deux fois… et c’était la chose à faire dans notre situation !"




Les 25 dernières actualités liées:
 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |