France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Accueil > 
NEWS > 

Par Nicolas LIGNON (d'après Renault F1 Team) le 07/07/2008
 
Silverstone : Un Grand Prix de folie

Silverstone : Un Grand Prix de folie

La pluie a perturbé le déroulement du Grand Prix de Grande Bretagne, remporté hier par Lewis Hamilton. Fernando Alonso se classe sixième et marque trois points.


Départ : A l'extinction des feux, Lewis Hamilton s'élance impeccablement depuis la quatrième place de la grille. Il vire en deuxième position au premier virage et Heikki Kovalainen doit fermer la porte pour le contenir. Derrière, Mark Webber part à la faute, tout comme Kazuki Nakajima, Felipe Massa, David Coulthard et Sebastian Vettel. Ces deux derniers abandonnent. Du côté de ING Renault F1 Team, Nelson Piquet passe le premier tour en 5ème position et Fernando à la 6ème place.

 

Dans le deuxième tour, Fernando Alonso dépasse son coéquipier, puis Nick Heidfeld. Un tour plus tard, Felipe Massa part de nouveau en tête à queue. Il repart bon dernier tandis que Kimi Räikkönen, sur l'autre Ferrari, est 3ème. Classement : Kovalainen, Hamilton, Räikkönen, Alonso, Heidfeld, Piquet, Trulli.

Fernando Alonso (Renault) et Heikki Kovalainen (McLaren-Mercedes) en lutte pour la 5ème place

 

Dans le 5ème tour, Lewis Hamilton plonge à l'intérieur dans Stowe et il dépasse son coéquipier. Il prend la tête de la course. A ce moment, Fernando Alonso est le plus rapide en course et il revient sur la Ferrari de Raikkonen. Ce dernier, peu de temps plus tard, s'empare de la deuxième position au détriment de Kovalainen. Nouveau classement : Hamilton, Räikkönen, Kovalainen, Alonso, Heidfeld, Piquet.

 

Dans le 18ème tour, Mark Webber est le premier pilote à s'arrêter pour ravitailler. Heikki Kovalainen l'imite un tour plus tard. Fernando Alonso, quant à lui, stoppe dans le 20ème tour. A ce moment, Räikkönen est revenu à une seconde de Lewis Hamilton, qui semble avoir des problèmes de pneumatiques. Les deux hommes rentrent au même moment pour ravitailler : le Britannique passe en intermédiaires neufs, le Finlandais garde ses gommes intermédiaires usées. C'est le tournant de la course.

 

Après cette première fenêtre, le classement a peu évolué : Hamilton, Räikkönen, Kovalainen. La pluie fait alors son retour : qui aura l'avantage, les pilotes en pneus usés ou les pilotes en pneus neufs ? Heidfeld, en pneus neufs, apporte un élément de réponse : il dépasse Fernando Alonso et s'empare de la 4ème place. Renault, en effet, avait tablé sur une pluie fine. Or, c'est une averse qui s'abat sur Silverstone.

Pendant quelques tours Fernando Alonso à pu conserver sa 5ème place devant la McLaren-Mercedes de Kovalainen. Malheureusement pour le double Champion du Monde Heikki parvenait à trouver l’ouverture à 2 tours du but

 

Kimi Räikkönen, deuxième, connaît lui aussi de gros problèmes avec ses pneus usés : il perd 5 secondes par tour sur le leader. Nelson Piquet, lui, est en gommes neuves mais de type pluie « normaux », et il parvient à dépasser son coéquipier dans le 26ème tour.

 

Dans le 27ème tour, Nick Heidfeld prend le meilleur à la fois sur Kovalainen et Räikkönen. Il prend la 2ème place derrière Hamilton. Fernando Alonso, lui, repasse par les stands pour passer des pneus intermédiaires neufs. C'est un changement de stratégie chez Renault : pas de nouveau ravitaillement pour l'Espagnol si la piste reste mouillée jusqu'au bout.

 

Kimi Räikkönen, lui, continue à perdre beaucoup de temps et son équipe se décide finalement à lui faire changer de pneumatiques dans le tour n°31. C'est beaucoup trop tard. Classement : Hamilton, Heidfeld, Kovalainen, Kubica, Piquet. Fernando est alors 9ème.

 

Kubica, déchaîné, se rapproche peu à peu de Kovalainen, qu'il dépasse dans le 35ème tour. Le Polonais est alors 3ème et la McLaren passe par les stands pour changer de pneus. Du coup, Nelson Piquet prend la 4ème position.

 

A cet instant, la pluie redouble. Robert Kubica, Kimi Räikkönen et Lewis Hamilton partent à la faute, tandis que Nelson Piquet se fait piéger lui aussi. Malheureusement, il est le seul à ne pas pouvoir repartir : tête à queue et bac à sable pour le Brésilien. Sa course est terminée.

Piégé par les trombes d’eau, la glissade de Nelsinho Piquet l’emmenait dans le bac à graviers où la Renault restera plantée

 

Il apparaît évident que les pneus extrêmes sont la bonne solution à ce moment de la course. Certains pilotes demandent l'intervention de la voiture de sécurité. Les deux Honda tentent alors un pari et elles passent en pneus extrêmes. Elles sont alors 10 secondes plus rapides que les autres voitures. Lewis Hamilton, quant à lui, ravitaille et décide de passer des pneus intermédiaires à la fin du 38ème tour. Nick Heidfeld en fait de même, tout comme Robert Kubica, tandis que Fernando Alonso reste en piste.

 

Dans le 40ème tour, Rubens Barrichello tire parti de ses pneus « full wets » et dépasse Fernando Alonso alors que Robert Kubica part à la faute et abandonne. Nouveau classement au 41ème tour : Hamilton, Heidfeld, Barrichello, Trulli, Alonso, Kovalainen.

 

Dans le 44ème tour, Barrichello revient sur Heidfeld et parvient à le dépasser. Il est deuxième, mais la pluie s'arrête et il reste 17 tours : ses pneus extrêmes vont-ils durer ? Hamilton, alors, reste en tête devant Barrichello, Heidfeld et Alonso.

 

Au 46ème tour, Barrichello constate que les pneus intermédiaires sont les plus efficaces et il repasse par son stand. Au même moment, Heikki Kovalainen dépasse Fernando Alonso et il s'empare de la 4ème place. Malheureusement pour lui, il part en tête à queue peu après et perd deux places.

 

Alors qu'il reste moins de 10 tours, Kimi Räikkönen, revient sur la Renault. Il parvient à prendre l'avantage dans le 54ème tour et il reprend la 4ème place. Heikki Kovalainen revient alors dans le sillage de Fernando, tandis que Kazuki Nakajima et Jarno Trulli se rapprochent également. Il reste alors 5 tours de course.

 

Dans l'avant dernier tour, Kovalainen parvient à passer. Alonso prend la 6ème place et il y reste jusqu'à l'arrivée.

 

Après 60 tours, Lewis Hamilton remporte le Grand Prix de Grande Bretagne devant Nick Heidfeld et Rubens Barrichello.

Le Podium - De gauche à droite : Nick Heidfeld (2ème, BMW), Lewis Hamilton (1er, McLaren-Mercedes) et Rubens Barrichello (3ème, Honda)

Le classement de la Course

Classement du Championnat des Constructeurs puis des Pilotes

Réagissez à cet article ici sur le Forum PlaneteRenault



Les 25 dernières actualités liées:
 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |