France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Accueil > 
NEWS > 

Par Nicolas LIGNON le 30/04/2008
 
RF1 devient la 4ème force du championnat

RF1 devient la 4ème force du championnat

Le Grand Prix d'Espagne 2008 aura comme un goût de travail inachevé. Performantes, les monoplaces du Renault F1 Team, et en particulier celle de Fernando Alonso, auront créé la surprise lors de ce week-end de course.


Hélas, le losange quitte Barcelone sur un double abandon, un fait dont l'équipe se serait bien passé.

« Avoir eu cette casse moteur est très décevant, mais c’est la course. Malheureusement, ça s’est passé à domicile, mais au moins j’ai pu me battre avec les voitures des équipes de pointes – chose que nous ne pouvions ni penser ni faire lors des Grands Prix précédents. On peut maintenant faire des choses, s’amuser un peu. Avant, nous étions perdu dans le peloton, » déclare Fernando Alonso.

L'Espagnol aurait pu rejoindre l'arrivée en 5ème position. Le pilote Renault a réalisé un excellent premier relais, tenant tête aux Ferrari, grandes victorieuses de ce week-end.

« Nous étions cinquième et sans la pénalité de Nick Heidfeld à cause de la voiture de sécurité, nous aurions terminé comme prévu – sixième ou septième. Je savais déjà que le podium était impossible. », ajoute l'Espagnol.

Le constructeur Français ne marque peut-être pas de point ce week-end mais elle a démontré avoir fait de sérieux progrès. Nettement plus rapide qu'à Bahreïn, la Renault R28 s'est affirmée comme étant la 4ème monoplace de ce plateau. Le podium est encore à la régulière difficile à obtenir mais le losange n'est pas loin.

En outre, la deuxième place de l'Espagnol sur la grille de départ n'est pas à mettre au crédit d'une faible charge en carburant. Certes, le pilote Renault s'est arrêté plus tôt que ses plus proches poursuivants, mais pas autant que l'on aurait pu le penser.

Kimi Räikkönen a effectué trois tours de plus alors que les principaux rivaux que sont les Red Bull-Renault, les Toyota et les Williams, sont passés par les stands une boucle après Fernando Alonso. BMW Sauber et McLaren en ont d'ailleurs fait autant.

« La voiture s’est énormément améliorée. Voir Felipe Massa s’arrêter seulement deux tours plus tard que moi est un bon signal. Être roue dans roue avec Robert Kubica et Nick Heidfeld, et ne se faire distancer que mètre après mètre – pas beaucoup plus, est quelque chose à laquelle je n’étais pas habitué cette année. », explique Fernando Alonso.

Cette situation démontre la montée en puissance de la monoplace Française qui peut désormais se battre face aux trois top-teams de cette saison 2008. « Nous avons fait un bond en avant et nous sommes la quatrième équipe après les trois de pointes. Je crois que nous nous amuserons à nouveau dorénavant. Je suis optimiste et impatient d’être en Turquie. »

Le prochain Grand Prix de Turquie doit permettre à Renault de prendre une revanche sur la déception qu'est cette course Espagnol. Fernando Alonso est très motivé et le losange optimiste. Il faudra cette fois-ci terminer les courses pour concrétiser ces progrès.
 

D'après Confidential Renault



Les 25 dernières actualités liées:
 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |