France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Accueil > 
NEWS > 

Par Nicolas LIGNON le 08/04/2008
 
RF1: Un gain de 5 dixièmes pour la R28B

RF1: Un gain de 5 dixièmes pour la R28B

Le prochain Grand Prix d'Espagne sera le premier rendez-vous Européen de la saison 2008. Pour Renault, c'est une étape importante.


Celle-ci va en effet lancer de nouveaux développements qui selon le Directeur Exécutif de l'Ingénierie, Pat Symonds, apporteront un gain d'environ une demi-seconde au tour à la Renault R28.



« Je serais très déçu si nous ne nous améliorons pas d’une demi-seconde à Barcelone.", explique l'ingénieur Britannique. "Nous espérons que nos adversaires s’amélioreront de trois dixièmes. Nous avons prévu un important package aérodynamique pour ce Grand Prix, ainsi qu’une nouvelle suspension. »


« Nous avons bénéficié de davantage de temps en soufflerie, et nous disposerons également d'évolutions de suspension dont sont équipés certains de nos concurrents. Nous sommes donc assez confiants. »


Si l'on suit les dires de Pat Symonds, la Renault R28 reprendrait environ 2 dixièmes à ses équipes concurrentes. Cela placerait le losange autour de la 4ème place. Les écarts sont cette année très serrés et la moindre évolution peut améliorer significativement les positions d'une écurie.


« La spécification technique des voitures est figée à la fin du mois de février et elle ne peut pas vraiment évoluer pendant les trois premières course de la saison », ajoute Pat Symonds. « Pour Barcelone, vous avez davantage de temps pour retoucher votre package. La première course en Europe marque généralement l'évolution la plus significative de la saison. »


Comme Renault l'a souvent indiqué, l'équipe Française est en retard sur son programme de développement. Pour donner un ordre d'idée, la R28B qui sera utilisée en Espagne devait initialement courir lors du premier Grand Prix de la saison, à Melbourne...


Pat Symonds nous donne la raison exacte de cet important retard.  « Le problème est que nous avons perdu beaucoup de temps à analyser les erreurs aérodynamiques de l’année passée et nous avons un certain retard dans le développement de la voiture actuelle. »


« Nous devons à présent travailler plus que les autres pour essayer de retrouver la position dans laquelle nous étions en 2005. Fernando (Alonso) se plait surtout du manque d’adhérence, c’est un problème d’aérodynamique. Nous espérions avoir une meilleure voiture, » a concédé le directeur exécutif de l’ingénierie au quotidien sportif espagnol ''Diario AS''.


D'après Confidential Renault


 


 


 


 


Réagissez à cet article ici sur le Forum PlaneteRenault



Les 25 dernières actualités liées:
 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |