France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Accueil > 
NEWS > 

Par Nicolas LIGNON (d'après Renault F1 Team) le 06/04/2008
 
Bahreïn: Les clés du GP, avec Symonds

Bahreïn: Les clés du GP, avec Symonds

Le Directeur Exécutif de l'Ingénierie, Pat Symonds, revient sur le week-end de l'équipe et livre quelques indices sur les possibles scénarios de la course à venir.


Pat Symonds et Flavio Briatore lors du Grand Prix de Malaisie 2008

Pat, comment jugez-vous la prestation des Renault ce week-end ?
« Nous commençons à avoir une idée beaucoup plus précise du rapport de forces entre les équipes. Ce week-end, Williams est de retour au premier plan, BMW rafle la pole grâce à un très beau tour de Kubica. Malgré tout, les Ferrari et les McLaren restent les voitures les plus compétitives. En ce qui concerne Renault, notre déficit en performance est comparable à celui du Grand Prix de Malaisie. Il nous faut trouver environ 0.5 seconde si nous voulons nous battre pour le podium, et 1 seconde pleine pour viser la victoire. »

 

Vous semblez fonder beaucoup d'espoirs sur l'évolution prévue pour Barcelone...
« C'est vrai. La spécification technique des voitures est figée à la fin du mois de février et elle ne peut pas vraiment évoluer pendant les trois premières course de la saison. Pour Barcelone, vous avez davantage de temps pour retoucher votre package. La première course en Europe marque généralement l'évolution la plus significative de la saison. »

 

En quoi l'évolution de cette année sera-t-elle plus importante que les autres ?
« Nous avons bénéficié de davantage de temps en soufflerie, et nous disposerons également d'évolutions de suspension dont sont équipés certains de nos concurrents. Nous sommes donc assez confiants. »

 

Fernando s'est plaint de problèmes de motricité tout le week-end. C'est assez inhabituel...
« Oui, c'est vrai, d'autant qu'il a toujours souligné que le point fort de la R28 était justement sa motricité. Cependant, il s'est battu avec la voiture tout le week-end. Je crois qu'une partie de l'explication vient des conditions de piste : cette année, nous utilisons des pneumatiques plus tendres qu'en 2007, et les temps de Q2 étaient comparables. De plus, le vent était assez fort depuis les premiers essais libres. »

 

A quoi peut-on s'attendre pour la course de cet après-midi ?
« Je pense que nous assisterons à une course à deux arrêts pour tout le monde. Bahreïn est une piste très difficile pour les freins et il serait risqué de charger les monoplaces pour partir sur un seul ravitaillement. Les 10 premiers classés sur la grille s'arrêteront vraisemblablement entre le tour 15 et le tour 20. En dehors du top10, ce sera entre le tour 22 et le tour 25. »

 

Quel parti pris avez-vous choisi pour Fernando et pour Nelson ?
« Nous ne serons pas conservateurs. Nous avons l'intention de nous battre de manière agressive dès le début de la course. Pour Nelson, qui partira d'assez loin, il sera difficile d'entrer dans les points. La seule solution est d'essayer quelque chose. Nous sommes plutôt confiants car l'usure de nos pneumatiques est assez raisonnable ce week-end. Bien sûr, Bahreïn est dans le top3 des circuits les plus agressifs pour les pneus arrière et il faudra les préserver. Cependant, nous semblons être mieux lotis que certains de nos concurrents à ce niveau. »

La grille de départ du GP de Bahreïn qui aura lieu aujourd'hui à 13h30

 

Réagissez à cet article ici sur le Forum PlaneteRenault



Les 25 dernières actualités liées:
 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |