France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Accueil > 
NEWS > 

Par Loic FERRIERE le 11/03/2008
 
 
Journée Renault Passion du 8 Mars

Journée Renault Passion du 8 Mars

Comme annoncé en début de semaine dernière, Planète Renault était présent à la première journée « Renault Passion » de l'année à Ales. Petit compte rendu.

Réservez ici l'essai de votre future voiture

Ces journées passion, pour ceux qui l'ignorent encore, sont organisées par Renault, et ont pour but de réunir les passionnés de sport et de la marque.


La R8 Gordini, une star à elle toute seul aux cotés du splendide Spider

Parmi ces journées, Renault offre la possibilité pour un prix modique de rouler sur circuit avec son véhicule Renault Sport ou tout véhicule « sportif » Renault, qu'ils soient modernes ou anciens (R5, R8 Gordini,...), de tester la gamme RS de Renault, avec, en prime les conseils de pilotes, de visiter l'usine Alpine de Dieppe, des baptêmes de piste (Clio Cup, Spider,...). 


Une pit lane, assez variée : R8 Gordini, Supercinq Turbo (non visible), Spider, Clio RS, et ... notre Mégane RS F1 Team

Arrivée, 8h30, l'équipe de Planète Renault découvre la Mégane RS F1 Team R26 mise à sa disposition pour la journée. Cette Mégane RS, est à l'heure actuelle, une des sportives la plus aboutie, et ce, autant dans la gamme Renault, que dans l'univers automobile. Ce n'est pas pour rien qu'elle a été élue « Voiture Sportive de l'année 2006 » par le réputé magazine « Echappement ».

 

Ce modèle ultime de Mégane a été commercialisé afin de célébrer les deux titres de champion du monde des constructeurs (et conducteurs) de F1 (2005 et 2006), d'où le nom de R26. Dans la hiérarchie, elle fait donc suite aux RS et RS F1 Team.

Extérieurement, tout de blanc vêtue, elle en jette ! Notre modèle sert d'ailleurs de mise en bouche à l'arrivée sur le parking du circuit, puisque celle-ci est garée devant l'entrée. Impossible de la rater !
En référence à la compétition, de petits damiers sont disposés ici et là, sur les flancs, sur le bouclier avant et arrière, etc... Les jantes de 18 pouces sont spécifiques, et les étriers Brembo d'un rouge persan sont d'un superbe effet.

Notre version, comme toutes les RS F1 Team R26 est équipée du 2.0 Turbo commun à la gamme RS, mais développant ici la bagatelle de 230 ch (169 kw) au lieu des 220 habituels à 5 500 tr/min et un couple de 310 Nm à 3 000 tr/min.

Le châssis est lui aussi spécifique, puisque qu'il s'agit de la version Cup. De même, le système de freinage Brembo et ses fameux étriers rouges a été préféré au système utilisé sur la RS « normale ».

Après un rapide briefing, la première séance de piste est officiellement lancée. Celle-ci se fait derrière le Safety Car afin de prendre en main « la bête ».

Dans le véhicule, l'habitacle, reste très -trop- proche de la série. Une plaque située devant le frein à main, rappelle le coté presque exclusif du modèle. Cette série, à défaut d'être limitée comme la Mégane Trophy est... numérotée.

 

Les baquets Recaro nous accueillent chaleureusement. Après utilisation, leur maintien est idéal. Il ne manque plus que le harnais... pour s'y croire vraiment !
Ce n'est pas les quelques insertions d'alu qui nous ferons regretter l'absence d'une personnalisation sportive plus poussée.

Insertion de la carte, appui sur le bouton « start » et... c'est parti. Moteur lancé, il suffit d'une légère pression sur l'accélérateur pour faire rugir les 230 ch. La ligne d'échappement retravaillée par Renault, procure un bruit grisant.

 Un conseil, ne surtout pas oublier d'ouvrir un peu la fenêtre afin d'en profiter. En effet, le travail acoustique effectué afin d'assurer le silence à bord sur route, gâche ce plaisir sonore sur circuit.

Lors de la seconde séance de 25 minutes, nous pouvons enfin profiter de la puissance et... de la sonorité. Par manque de lignes droites, nous n'avons pu aller au delà des 160 km/h, ni même profiter de la boîte à six rapports, puisque nous somme restés désespérément bloqué sur la 4 au bout de la ligne droite.

Ce qu'il faut retenir n'est finalement pas la vitesse maxi, mais bien, les accélérations et la vitesse de passage dans la courbe qui sont tout simplement extraordinaires en tenant compte du fait, qu'il s'agit d'un véhicule de série, que Monsieur « tout le monde » peut acquérir, du moment qu'il en a la possibilité financière...

Même sans expérience, l'excellent châssis, les diverses aides au pilotage (ABS, ESP déconnectable,....) associés au différentiel à glissement limité permettent de rester en piste quelque soit notre utilisation du véhicule !

 Et il faut le dire, lors des premiers tours de pistes, cela nous a grandement aidé.
Même en rentrant « en vrac », la faute à une vitesse excessive, ou une trajectoire ratée, la Mégane RS rattrape seule nos erreurs. Ce comportement, on ne peut plus sûre, est très rassurant !

Petit à petit, nous prendrons la mesure du véhicule, et du circuit d'Ales assez technique, afin de hausser le rythme. Il faut dire aussi, que les moniteurs instructeurs très disponibles et toujours prêts à nous faire progresser, que ce soit aux cours des essais de divers modèles (Clio World Séries, Mégane RS dCi,...), ou simplement en venant spontanément nous conseiller, ont su nous faire progresser.

Placer la voiture comme l'on veut dans les virages, ne pas déclencher les aides électroniques, inscrire la voiture dans les courbes, la faire survirer mais pas trop en répartissant les masses au mieux via le dosage du freinage, sont autant de paramètres à prendre en compte. Et une fois ceux-ci pris en considération, le pilotage de cette Mégane de série est un vrai régal.

Hormis les sensations procurées par cette Mégane, il faut noter le coté convivial de la journée. Les organisateurs, les personnes sur place, les responsables, les pilotes, les formateurs, ont été très disponibles tout au long de la journée.

Et que dire, de la présence de Jean Ragnotti, aux cotés duquel, nous avons pu profiter, comme les autres personnes présentes sur place, de son coup de volant hors pair, le temps de quelques tours de pistes à ses cotés, à bord de la Clio RS R27 ? Petite anecdote à ce sujet, le rallyeman avait garé sa ... Clio (civile celle là) à coté de notre véhicule ! C'est un signe non ?


Jean Ragnotti en démonstration

Nous avons également pu profiter des sensations de la Clio Cup, toujours en passager. En un mot: Terrible !

 

La Clio CUP


Il était également possible de devenir le passager du Spider


Si le son de la Mégane RS F1 Team est enivrant, que dire de la Clio Cup ?
A son bord, ce n'est plus un véhicule de série ! Fini le plastique lourd et futile, place à la compétition ! La voiture semble collée au sol, et d'une efficacité extrême. Il faut dire aussi que son pilote savait la mener !

Parallèlement à ces démonstrations et baptêmes, nous avons pu essayer la Clio World Séries, et la Mégane RS dCi.
Cette dernière, même si elle n'a pas la saveur de la version essence, reste une excellente sportive. Cependant, notre choix entre les deux est vite fait... Un simple appui sur l'accélérateur nous fait regretter le 2.0 Turbo.


Vérification du matos...

 

Du coté de la Clio, on ne peut qu'applaudir son agilité. Moins puissante (2.0 atmo de 200 ch ), mais plus légère, cette Clio reste assez exceptionnelle. Trois tours de circuit ne suffisent pas pour la juger correctement, mais la communion entre le pilote et la voiture s'est fait pratiquement immédiatement, au contraire de la Mégane qui a demandé quelques tours de circuit avant de commencer à attaquer vraiment. Il faut dire aussi que cet essai s'est déroulée en fin de journée, et en présence d'un instructeur. Cela aide !

 

A l'issue de la journée, et après avoir littéralement vidé le réservoir avec une consommation de 24l/100 (la conduite sportive est à ce prix, la consommation en cycle mixte de la F1 Team R26 étant de 11 litres), un mot suffira pour conclure: Enivrant !

 


Un beau résultat !

Pour tout ceux que cela intéresse, vous trouverez toutes les informations sur les futures journées passions sur le site de Renault Sport.

Planète Renault remercie au passage Renault de nous avoir invité, et plus spécialement, les responsables de la journée et de RST, sans qui nous n'aurions pas pu être présent. Un grand merci également à Jean Ragnotti, qui nous a fait profiter de sa présence et de sa grande disponibilité. 


La Clio F1 Team R27 de Jean Ragnotti

 





Les 25 dernières actualités liées:
 

 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées

Code