France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Accueil > 
NEWS > 

Par Nicolas LIGNON le 21/10/2007
 
GP du Brésil:Räikkönen champion du monde

GP du Brésil:Räikkönen champion du monde

Le Finlandais, Kimi Räikkönen, coiffe la couronne au terme d’une course riche en rebondissements. Le pilote Ferrari craignait toujours un retour de la McLaren-Mercedes de Lewis Hamilton, qui pouvait enlever le titre en terminant cinquième.


Kimi Räikkönen offre à Ferrari son 15ème titre de champion du monde des pilotes. C’est le premier depuis 2004

Les conditions de piste sont très chaudes au moment où les 22 monoplaces s’élancent pour le tour de formation : 36°C dans l’air et 65°C sur la piste. Les ingénieurs nourrissent quelques inquiétudes quant à la tenue des pneumatiques les plus tendres…

Lorsque tous les pilotes sont immobilisés sur la grille, la direction de course procède au dernier départ de la saison. A l’extinction des feux, les deux Ferrari réagissent promptement et elles prennent le premier virage en tête. Derrière, Fernando Alonso prend l’avantage sur Lewis Hamilton dans le deuxième virage. A la fin de la ligne droite qui suit, l’Espagnol freine tôt et surprend son coéquipier, qui sort de la piste : Hamilton parvient à revenir en course à la 8ème place. Heikki Kovalainen, lui, prend le premier virage large et dégringole au classement.

Quelques minutes plus tard, Giancarlo Fisichella coupe un virage et, lorsqu’il reprend la piste, il se fait percuter par la Spyker de Sakon Yamamoto. Abandon pour les deux hommes, les commissaires annoncent l’ouverture d’une enquête pour l’après-course.

A la fin du troisième tour, Felipe Massa est en tête devant Kimi Raikkonen, Fernando Alonso, Mark Webber, Robert Kubica, et Nick Heidfeld. Lewis Hamilton est revenu à la septième place. Dans le 7ème tour, le Britannique dépasse Heidfeld et s’empare de la 6ème position. Un tour plus tard, Kubica parvient à se défaire de Webber et prend la quatrième place.

Coup de théâtre dans le 8ème tour : Lewis Hamilton est au ralenti. Il perd de nombreuses places et il est 18ème lorsque sa McLaren parvient à reprendre vie. Le Britannique ne passe pas par les stands et il poursuit sa route.

Dans le 16ème tour, Mark Webber (5ème) est immobilisé dans un dégagement. C’est l’abandon. Devant, les deux Ferrari creusent l’écart : elles ont plus de dix secondes d’avance sur Fernando Alonso, puis 16 et 21 sec sur les deux BMW. Hamilton, quant à lui, poursuit sa progression : il est alors 11ème.

Dans le 20ème tour, Robert Kubica ouvre la fenêtre des premiers ravitaillements. Une boucle plus tard, Felipe Massa, le leader, emprunte la voie des stands. Dans le 22ème, c’est au tour de Raikkonen de ravitailler. Alonso l’imite un tour plus tard, puis c’est au tour d’Hamilton. Le Britannique, qui n’a rien à perdre, chausse les pneumatiques super-softs et embarque peu de carburant.

Dans le 27ème tour, Massa est toujours en tête, 3.2 sec devant Raikkonen. Fernando Alonso est troisième à 16.2 secondes, devant Kubica, Trulli et Heidfeld. Lewis Hamilton est 13ème. La seule Renault rescapée, celle de Heikki Kovalainen, est 17ème.

Dans le 32ème tour, Robert Kubica est revenu à 0.4 sec de la McLaren d’Alonso. Le Polonais dépasse l’Espagnol dans le premier virage au début du 33ème tour. Lewis Hamilton, de son côté, se défait de Sebastian Vettel : il est 10ème, puis 9ème lorsque Ralf Schumacher ravitaille.

A la fin du 37ème tour, Lewis Hamilton ravitaille et passe les pneus durs. A ce moment, Heikki Kovalainen sort violemment de la piste. Il n’y a plus de Renault en course. A la fin du tour suivant, Kubica ravitaille pour la deuxième fois et Alonso reprend la troisième place.

Dans le 44ème tour, Felipe Massa part légèrement à la faute : Kimi Raikkonen en profite pour revenir à 0.7 sec du Brésilien.

A la fin du 50ème tour, Massa ravitaille pour la dernière fois et passe les pneus tendres. A la fin du 52ème, Alonso passe lui aussi par son stand et Raikkonen l’imite un tour plus tard : le Finlandais ressort alors devant Felipe Massa. Le scénario était prévisible, puisque cette première position fait de Raikkonen le champion du monde potentiel.

Dans le 58ème tour de course, Hamilton ravitaille pour la troisième et dernière fois. Il se bat avec l’énergie du désespoir, mais sa situation est bloquée : 8ème, le Britannique a 20 secondes de retard sur le groupe Trulli-Heidfeld-Kubica. Or, il doit finir cinquième pour être titré. Il gagne néanmoins une position lorsque Jarno Trulli ravitaille, mais il ne reste plus que 6 tours de course.

Après 71 tours, Raikkonen franchit la ligne en vainqueur : il est champion du monde pour un point ! Felipe Massa et Fernando Alonso complètent le podium.

D'après Renault F1 Team

Kimi Räikkönen est sacré Champion du Monde pour la première fois de sa carrière

Classement du Grand Prix du Brésil 

Championnat du Monde des Constructeurs / Pilotes
Renault termine à la 3ème place du Championnat du Monde

Réagissez à cet article ici sur le Forum PlaneteRenault



Les 25 dernières actualités liées:
 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |