France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Accueil > 
NEWS > 

Par Nicolas LIGNON le 16/09/2007
 
GP de Belgique: Un point pour Renault F1

GP de Belgique: Un point pour Renault F1

ING Renault F1 Team a connu un après-midi décevant à Spa-Francorchamps dans le cadre du Grand Prix de Belgique 2007, dernière épreuve européenne du championnat. Le drapeau à damiers s’abaisse sur un doublé Ferrari, Raikkonen devant Massa.


Si Heikki Kovalainen a fait une course solide et a su gagner une place par rapport à sa position de départ sur la grille, l’équipe a un sentiment d’occasion manquée ce soir. La stratégie à un arrêt du Finlandais signifie qu’il s’est élancé avec une charge d’essence plus importante que ses concurrents et il s’est retrouvé dans l’impossibilité de se battre avec les voitures devant lui. Il s’est néanmoins battu bec et ongles pour ce point de la huitième place, notamment face aux attaques à répétition de Kubica dans les dix derniers tours. Il vient ainsi gonfler ses statistiques personnelles de six courses d’affilé terminées dans les points. Obligé à changer son bloc en raison d’une fuite d’huile dans le périmètre scellé du moteur, Giancarlo Fisichella s’est élancé cet après-midi depuis la voie des stands, sur le mulet. Cependant, parti à la faute au premier tour dans le virage numéro 5, il a dû abandonner sur la casse d’un poussoir de sa suspension avant.

Heikki Kovalainen (8ème)
"J’ai l’impression d’avoir passé la moitié de ma course à surveiller mes rétroviseurs et lorsque la piste était claire, j’étais tout simplement trop chargé pour faire les chronos dont nous avions besoin pour voir notre stratégie fonctionner. Pour être honnête, je crois que nous aurions pu prétendre à un meilleur résultat cet après-midi avec une stratégie différente car notre voiture était clairement plus compétitive que ce que nous avons pu voir en course aujourd’hui. Après nos longs runs vendredi, nous pensions que notre rythme était suffisamment bon pour opter pour une stratégie à un arrêt mais nous avons vu aujourd’hui que cela n’a pas marché. C’est la vie, parfois vous calculez les risques à prendre mais cela ne paie pas. J’ai pris un superbe départ mais ensuite je n’ai fait qu’essayer de défendre ma place tout au long de la course. Il y a eu de belles bagarres en piste mais personnellement je préfère quand je me trouve en situation d’attaquant ! Le point positif à retenir de notre week-end est que notre vitesse de base était plus proche des voitures leaders que ce que nous avons été capables de montrer aujourd’hui. C’est une bonne raison d’être optimiste pour les trois dernières courses de l’année !"

Giancarlo Fisichella (Abandon)
"Il n’y a pas grand-chose à dire après une course aussi courte. Nous nous sommes élancés de la voie des stands, nous avons donc pu opter pour un set up avec moins d’appuis et essayer de remonter. Mais au virage numéro 5, j’ai freiné et la voiture ne s’est tout simplement pas arrêtée, je suis sorti tout droit, j’ai tapé le rail et j’ai cassé ma suspension avant. J’ai réussi à rejoindre les stands mais il n’était pas possible d’espérer continuer."

Flavio Briatore, Directeur Général ING Renault F1 Team
"C’est un après-midi décevant pour l’équipe mais nous pouvons malgré tout retenir plusieurs choses positives de ce week-end. Heikki a montré une fois encore qu’il était capable de se battre avec les pilotes de pointe et il a marqué une fois de plus des points au championnat. Le niveau de performance de la voiture a prouvé que nous pouvions être optimistes quant aux trois prochaines épreuves. Nous devons maintenant être sûrs de tirer le maximum lors de ces trois dernières courses et ne pas laisser passer la moindre opportunité."

Pat Symonds, Directeur Exécutif de l’Ingénierie
"Nous avions décidé de faire partir Giancarlo depuis la voie des stands dans le mulet suite à ses problèmes moteurs après les qualifications. Nous avons pris cette décision car la voiture de réserve convenait davantage pour un départ en fond de grille, avec notamment moins d’appuis. Malheureusement, ses freins étaient froids après avoir attendu en bout de pitlane et alors qu’il a essayé de freiner au virage numéro 5, il est sorti de la piste et a cassé sa suspension. Pour Heikki, je pense que nous ne lui avons vraiment pas simplifié sa course aujourd’hui. Nous avons pris la décision délibérée de partir sur une stratégie en décalage avec nos concurrents directs, en optant pour un seul arrêt au lieu de deux, et il semble au final que cela n’ait pas été la meilleure décision. Néanmoins, il a fait une course remarquable et tenace, en défendant sa place face à Kubica, pourtant plus rapide avec sa BMW."

La course
 

Championnat Constructeurs / Pilotes
 

Le drapeau à damiers s’abaisse sur un doublé Ferrari, Raikkonen devant Massa. Derrière, Alonso complète le podium : il reprend un point à Hamilton et n’est plus qu’à deux longueurs du Britannique au championnat des pilotes
 

Heikki Kovalainen (8ème) est parvenu à défendre sa position face à la BMW de Kubica
 

Réagissez à cet article ici sur le Forum PlaneteRenault



Les 25 dernières actualités liées:
 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |