France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Accueil > 
NEWS > 

Par Loic FERRIERE le 23/07/2007
 
Difficile Grand Prix d'Europe

Difficile Grand Prix d'Europe

L’équipe n’a en effet pas réussi à tirer son épingle du jeu dans des conditions de piste très changeantes et termine derrière ses concurrents directs au championnat, BMW, en ne ramenant qu’un point avec la huitième place de Heikki Kovalainen.


L’écurie devra maintenant mettre à profit ses trois prochains jours d’essais à Jerez la semaine prochaine pour poursuivre son programme de développement avec l’évaluation notamment de nouveaux éléments aérodynamiques afin d’espérer pouvoir revenir sur les équipes de pointe.


Heikki Kovalainen, 8ème
Il n’y a pas grand-chose à dire après la course d’aujourd’hui pour être honnête. Nous avons fait plusieurs paris audacieux, notamment lors de mon dernier arrêt avec les pneus intermédiaires et cela n’a pas payé. J’ai dû préserver mes pneus jusqu’à ce qu’il pleuve vraiment et une fois qu’il a commencé à pleuvoir plus fort, ils n’étaient tout simplement plus à leur optimum. Mais dans la situation où nous nous trouvions, avec un arrêt à réaliser, c’était un risque à prendre. Cela n’est pas ce que l’on pourrait appeler une bonne journée pour l’équipe mais nous rentrons avec au moins un point. Une importante séance d’essais nous attend la semaine prochaine à Jerez, la dernière avant la pause d’été, et il sera important de l’exploiter au mieux pour trouver des réponses et espérer progresser pour la Hongrie et la Turquie.

Giancarlo Fisichella, 10ème
Nous avions une vraie opportunité aujourd’hui et nous n’avons pas su la saisir. J’ai perdu plusieurs places lorsque j’ai dû faire un tour supplémentaire en pneus slicks en début de course et que j’ai ensuite dû attendre mon tour derrière Heikki dans les stands pour ravitailler. J’étais ensuite très chargé et même si la voiture se comportait raisonnablement bien, notre niveau de performance n’était tout simplement pas suffisant. Cela a été un week-end difficile et ce, depuis les essais de vendredi. Nous devrons travailler dur ces prochains jours pour progresser d’ici la Hongrie et être dans le rythme dès les premiers essais.

Flavio Briatore, Directeur Général ING Renault F1 Team
Cela a été une mauvaise course pour l’équipe. Nous étions optimistes en arrivant, pensant que les dernières évolutions nous permettraient de hausser notre rythme mais nous n’avons pas aujourd’hui réussi à tirer parti des conditions de pistes changeantes et nous avons encore perdu du terrain par rapport à nos concurrents directs. Notre principale préoccupation désormais est de comprendre ce qu’il s’est passé et d’apprendre de nos erreurs pour espérer être dans le rythme en Hongrie.



Pat Symonds, Directeur Exécutif de l’Ingénierie
Des conditions de piste aussi changeantes que ce que nous avons connu aujourd’hui demandent une prise de décisions et une réactivité de tous les instants pour être capable de saisir la moindre opportunité qui se présente. C’est ce que nous n’avons clairement pas réussi à faire aujourd’hui. Alors que nos deux pilotes étaient performants, nous ne leur avons pas donné les moyens de briller. Le week-end a été difficile pour toute l’équipe et nos poursuivants du milieu de peloton ont gagné du terrain. La semaine d’essais de Jerez sera très importante pour comprendre ce qu’il s’est exactement passé et surtout ce que nous devons mettre en place pour corriger le tir et ce, dès la prochaine course.




Les 25 dernières actualités liées:
 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |