France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Alpine A310 (71-85)

Alpine A310 (71-85)

Pour succéder à la Berlinette A110, Alpine développe une voiture tout à fait différente, moderne, dotée d'un Cx exceptionnel et d'une ligne assez particulière, l'A310, avec comme objectif de concurrencer Porsche.



Présenté en mars 1971, ce modèle, sportif avant tout, possède une présentation plus cossue que l' A110, et Alpine concurrence désormais Porsche. Mais les moteurs ne seront jamais vraiment à la hauteur. En effet, Renault n'avait pas vraiment les blocs adaptés dans sa gamme.


Alpine A310 vue de l'arrière


La conception de la nouvelle A310 reprend celle de l'A110, c'est à dire que son moteur est placé en porte à faux à l'extrême arrière de la voiture. L'A310 V6 bénéficie de roues avants indépendantes par triangles superposés, ressorts hélicoïdaux et amortisseurs télescopiques placés au dessus du triangle supérieur, barre antidévers, barre antiroulis à l'arrière de même que des amortisseurs télescopiques, et des freins à disques sur les 4 roues.


La toute première version, devenue rare, dispose d'une lunette arrière à lamelles, mais cet aménagement fut interdit par les Mines. En lieu et place, une vitre arrière classique prit alors sa place dès l'automne de la même année.


Le premier moteur de l'A310 sera le 1.600 à carburateur de la R16 TS (9CV, 4 temps, 4 cylindres verticaux en ligne, alésage: 78 mm, course: 84mm, vitesse max: 192 km/h) puis celui à injection de la 17 Gordini permettant d'atteindre la vitesse maximale de 210 km/h.


L'avant de la voiture est très imposant avec ses 6 petits phares carrés prenant toute la largeur de la voiture. Mais, pour rivaliser avec Porsche, le 1600, n'est absolument pas suffisant. Pendant de longues années, l'A310 doit pourtant s'en contenter.


Renault a en effet pris le contrôle d'Alpine, mais sa situation financière n'étant pas au beau fixe, l'A310 n'évolue pas ou très peu. Pire, petit à petit, la marque Dieppoise perd même son image et sa crédibilité...



Pourtant, mais bien trop tard, en 1976, l'A310 reçoit le V6 de la 30 TS. Simultanément, la calandre passe à 4 projecteurs du fait du radiateur qui pris du volume pour refroidir le nouveau bloc. Les roues sont aussi modifiées, et des becquets s'ajoutent à l'avant et à l'arrière. 



 


 


A l'intérieur, peu de fioritures. L'ambiance est clairement sportive...


 





 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |