France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Les premiers camions 1906-1955

Les premiers camions 1906-1955

Depuis ses débuts, l’histoire de Renault est bien sur très liée à l’automobile, mais aussi à d’autres activités, comme l’agriculture, l’aviation, et les véhicules industriels en la personne des autobus, autocars et camions.


Louis Renault comprend très tôt que tout ce qui dispose d'un moteur peut se vendre. Pourquoi dès lors, ne pas proposer également des camions, des autobus ou des utilitaires ?

Dès 1903, Louis produit sa première camionnette, puis dès 1906  son premier autobus. Mais, s’il parait précurseur, il n’est cependant pas seul sur son petit marché de niche, puisque des concurrents très liés au futur de Renault, sont également dans la partie comme Berliet qui commercialise son premier cammion en 1907 ou encore Latil.

Camion 8CV 1903
Le premier "camion" de Renault en 1903, équipé d'un monocylindre de 8CV

Rapidement, Renault développe une véritable gamme. Ainsi, en 1908 Louis Renault propose des véhicules permettant une charge utile allant de 700 à 3 500 kg, avec des motorisations bien supérieures au monocylindre de 8CV puisque désormais, les véhicules industriels peuvent disposer d'un 4 cylindres développant jusqu'à 14CV. De même, les véhicules sont adaptés selon les métiers. Le Type BD est ainsi commercialisé en version camion de livraison, fourgon, plateau...

En 1911, Renault décide de se lancer dans la production militaire en participant au concours militaire. Il y engage son camion de 14CV, ainsi qu'un tracteur à 4 roues motrices, le type EG.

L’expérience acquise par Renault et ses concurrents au cours de leurs débuts va surtout leur permettre de développer pendant la guerre une véritable production militaire. Celle-ci ira du simple camion, au porte char, mais aussi aux obus, mitraillettes, et, en fin de guerre, les célèbres chars FT17, qui seront principalement étudiés et produits par Renault… avec l'aide de Berliet (voir L'explosion mécanique)

Dès les premiers mois de la guerre, Renault envoi 600 taxis (Taxis de la Marne) pour amener les soldats sur le front de la guerre, contribuant ainsi à la victoire de la Marne. Son concurrent Berliet produit quand à lui 40 camions CBA par jours afin de rejoindre le front de Verdun, tandis que Latil produit en 1915 son premier camion 4x4.

Taxi de la Marne Type AG1
Le célèbre Taxi de la Marne amène les soldats sur le front

En 1917, la marque au losange parvient à imposer le premier char moderne de l'histoire, le FT17, suite logique de l'invention du train avant motorisé en 1898.
Quand la France sort de la guerre en 1918, Louis Renault possède une solide technologie ne pouvant être utilisée que pour les gros véhicules. Louis décide alors de la réutiliser pour concevoir et produire des véhicules agricoles à chenilles, puis à roues en acier découpées. Renault Agriculture vient de naitre.

Char Renault FT17
Les Chars Renault FT17 défilent pour fêter la victoire

Cela l'amène aussi à continuer la production de moteurs d'avions que la marque a commencé avant-guerre, mais également à produire tout ce qui touche les transports en commun, à savoir bus, locomotives pour les chemins de fer, etc.

Quand aux camions, il écoule d'abord la production de guerre restante, avant de lancer de nouveaux modèles plus modernes.

En 1923, des véhicules équipés de gazogènes au bois et le premier tracteur routier doté d'un servofrein agissant sur les quatre roues font leurs apparitions.

L'année suivante, afin de promouvoir ses modèles, Renault se lance dans le défi de traverser le Sahara grâce à ses camions équipés d'un double essieu moteur. Avec ses 6 roues équipées de pneus à basse pression, le type MH se révèle bien plus performant que les modèles Citroën équipés de chenilles.

Tracteur Renault Type IL
Le premier tracteur Type IL de Renault en 1923

Louis Renault, fidèle à ses habitudes, produit ainsi tout ce que le marché demande, avec de nombreuses variantes pour de multiples métiers. 

En 1925, le constructeur propose un camion moderne, et bien motorisé, le type MV de 25CV. Celui-ci est décline en version "Plateau" et "Grue" (ci-dessous). La gamme de camion s'étend de modèles de 2 à 10 tonnes. Des camions à 6 roues, et des omnibus sont également proposés.

Camion Grue MV25

En 1928, le premier moteur diesel est monté sur un camion, mais il faudra de longues années pour que ce type de motorisation s'impose.

Les années 30 vont marquer une vraie rupture avec la naissance de nouveaux modèles plus conformes à ce que nous connaissions encore dans les années 70. Physiquement, les camions prennent du muscle, le capot moteur prend du volume afin d'y caser leur motorisation plus importante, tandis que les capacités de chargement sont en hausse.

Renault VTD 1931
Type VTD en 1931 équipé d'un moteur 6 cylindres, pour un charge utile de 12 à 15 tonnes

En 1934, les camions à cabine avancée sont lancés par Renault. Véritable révolution, cette architecture consiste à disposer d'une cabine placée directement au dessus de la route en lieu et place du capot moteur.


Camion Type ABFE de 85 cv, 5 tonnes à cabine avancée en 1935

La production continue de s'adapter à tous les métiers: transport (marchandise, liquide,...), bétonnière, forêstier, grue, etc...

Camion betonniere ABF 1937
Camion bétonnière typ eABF en 1937

Camion forêt 22CV 1936
Camion forestier, Camion forêt de 22CV en 1936

A la sortie de la guerre, Renault, fraîchement nationnalisé, lance un tout nouveau fourgon d'une tonne équipé d'un gros moteur de 48CV et commercialisé sous la dénomination type R206 puis R2060 en 1948. Egalement appelé Renault "1 000 kg", ce modèle va rapidement évoluer et se révèlera être le modèle de sa catégorie le plus vendu des années 50.

En 1956, deux versions sont proposées, le 1 000 kg et le 1 400 kg appelés respectivement « Voltigeur » et la fameuse « Goélette ». Plus de 124 000 exemplaires du "1 000 Kg" seront produits entre 1945 et 1965.

Renault Goelette alias 1000 kg
Le Renault "1 000" kg" également appelé "Goélette"

En 1950, Renault  lance un modèle emblématique, le R4140, un camion à cabine avancée de 5 à 7 tonnes, un concept déjà utilisé depuis le milieu des années 30. Surnommé "fainéant" du fait de son moteur couché sous le châssis, mais aussi de performances très limitées, il marquera le pays de son empreinte du fait de sa diffusion importante. Ce modèle sera également le premier a passer sous la marque Saviem en 1957. Des versions en cabine, torpedo, et tracteur en 2 et 4 roues motrices seront proposées aux professionnels durant sa commercialisation.

Durant cette première moitié du siècle, Renault commercialise également quelques autobus très connus à travers l'entité Renault Bus comme le TN4, mais surtout, le TN6 qui connaitra une carrière incroyablement longue dans les différentes villes de France.

Crédit photos: Renault communication

Plus d'information sur l'histoire des camions chez Renault: Histoire des camions Renault de 1900 à 1945. Première partie, par Claude Moins

Suivant: Naissance de Saviem 1955-1974



 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |