France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Les Autobus Saviem 1955-1977

Les Autobus Saviem 1955-1977

L’activité poids-lourds, dont fait partie les autobus, fusionne en 1955 avec les concurrents Latil, Somua et Floirat afin de former la SAVIEM, Société Anonyme des Véhicules Industriels et d’Equipements Mécaniques.


La marque Renault disparaît au profit de Saviem, qui en profite pour reprendre également les activités de quelques autres acteurs, comme Chausson, grand concurrent des autobus Renault. 

En 1964, le Saviem S45 (puis Renault S45) est lancé. En réalité, ce n’est qu’une ultime évolution du vieil autocar Renault R4190. Décliné en version 53 places (S53) et autobus (S105) il est disponible avec deux moteurs, l’un français en essence (150ch) et l’autre Diesel acheté à l’allemand MAN (165ch). Par rapport à son aîné, il se dote d’une face avant modernisée avec des projecteurs rectangulaires, et d’une boîte à 6 vitesses.

Saviem S45
Saviem S45 en 1965

S45 1971
Saviem S45 en 1971

Au cours des années, il va lui aussi évoluer jusqu’en juillet 1987, où il adopte son ultime calandre avant de se retirer en 1993 au profit du Tracer, puis du Recreo, après 44 ans de service. Très utilisé pour le transport scolaire à l’époque, il n’est pas rare encore aujourd’hui de le voir –et de l’entendre- sur nos routes, dans sa version S53 RX. Son architecture, malrgé ses évolutions, datant de 1949 en faisait un véhicule aussi robuste, que rudimentaire.

Saviem S53
Saviem S53 RX (années 90) - Source: wikipedia

Parallèlement au S45, la fusion avec Chausson donnera naissance en 1965 au Saviem SC10, SC comme « Saviem-Chausson », et qui sera produit jusqu’en 1989 (sous la forme SC10.R).
L’objectif de ce modèle est de créer un modèle « standard » qui peut être produit en grande série afin d’abaisser les coûts.
D’un point de vue plus technique, le SC10 se doit d’abaisser son plancher à 60cm du sol afin de pouvoir accueillir plus facilement ses passagers.

Le premier prototype est livré à la RATP en 1961, sa présentation officielle se fait en juin 1963, tandis que le premier véritable exemplaire sort des chaînes en mai 1965. Il est propulsé par un moteur diesel allemand 6 cylindres en ligne de 150 ch.

Saviem SC10 en 1973
Le SC10 en Italie en 1973

Dès ses débuts, le SC10 fait une entrée remarquée sur le marché, avec près de 1500 exemplaires en circulation en France en moins de 5 ans. À l'automne 1981 est présenté le Renault SC 10 R, qui est un simple restyling afin de moderniser ses lignes, avec une face avant plus ronde notamment, ce qui lui permet de « tenir » jusqu’en 1989.


La plate-forme arrière du SC10

Cette nouvelle face avant qui rappelle les productions suivantes de la marque ne peut cependant cacher l’âge avancé du véhicule, que ce soit techniquement ou physiquement. Ce « face-lift » parait même « rajouté » sur un profil général qui lui, n’a pas eu cette chance.
Aux termes de sa longue carrière de 24 ans, le SC10 se sera écoulé à plus de 10 000 exemplaires en France.

 

Précédent: La naissance de Renault Bus 1906-1955 Suivant: Berliet rejoint Saviem 1978-98

 

Crédit Photo: Médiathèque Renault − Droits réservés



 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |