France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Next (95)

Next (95)



Next est un véhicule hybride exploratoire. Nous pouvons l'utiliser comme n'importe quelle autre voiture, mais il n'a pas comme objectif d'être commercialisé et produit en série.
Un véhicule exploratoire a pour vocation de fonder de nouveaux principes et de les tester grandeur nature. C'est l'occasion d'ouvrir l'application de nouvelles voies technologiques , d'expérimenter des techniques, de rechercher de nouveaux matériaux.

Le véhicule laboratoire


Il répond à un cahier des charges très strict, qui combine des critères d'utilisation semblables à ceux des véhicules de série, et des demandes spécifiques, en l'occurrence des performances en matière de polution et de consommation.

Propulsion :


Next est un produit de la recherche dans le domaine des motorisations hybrides et des énergies de substitution. Renault réalise là avec ce concept une première mondiale. Explications. Le véhicule est doté de deux groupes moto-propulseurs, un moteur thermique à l'avant, et à l'arrière, un bac à batteries, un onduleur et deux moteurs électriques.
Le moteur thermique est un moteur essence de 750 cm3 à trois cylindres, dépollué, équipé d'un pot catalytique et d'une injection régulée. Ce moteur est un peu sous-dimensionné en puissance par rapport à ceux de sa catégorie. Normalement une voiture de ce type a besoin pour avancer d'une cinquantaine de Kw. Ici, nous avons fait le choix d'allouer un peu moins de 40 au moteur thermique, et 15 aux moteurs électriques. Un cerveau électronique pilote, seul, le moteur thermique (35 kW) et deux moteurs électriques (7 kW chacun) . Il faut savoir qu'une voiture conventionnelle dégage 80% de ses émissions polluantes lors du premier kilomètre quand elle parcourt quatre kilomètres

Ces moteurs électriques sont issus de technologies appliquées aux matériels de transport de type métro. Ce sont des moteurs à aimant permanent, qui fonctionnent avec du courant triphasé. Un onduleur transforme la tension des batteries, en adaptant le courant aux nécessités de la traction.
Le véhicule embarque 120 kg de batteries Cadmium-Nickel, disposées rigoureusement à plat sous le plancher du coffre de la voiture.

Innovations

Grâce à un important travail d'innovations, comme la conception de volumes, la recherche de matériaux plus légers, nous avons réglé le problème de la surcharge importante créée par le deuxième groupe moto-propulseur.
Ainsi, Next est à la fois spectaculairement sûre et très légère : la voiture roulante fait 875 kg. Avantage : sa charge pondérale est donc inférieure à un véhicule de catégorie équivalente.

L'absorption de l'énergie des chocs est réalisée par des structures en aluminium à l'avant et à l'arrière. Et toute la structure centrale de la voiture, en carbone, possède une résistance mécanique assez exceptionnelle.
La résistance transversale de la voiture est renforcée par la présence d'une poutre qui supporte la banquette avant. Next compte 5 places : 3 places en première rangée -grâce notamment à l'architecture mécanique qui libère un espace avant suffisant- et 2 places en deuxième rangée.
Afin d'obtenir un confort optimum, la position de conduite s'adapte à la morphologie de chaque utilisateur grâce à un ingénieux système électrique de déplacement de la colonne de direction, du pédalier avant et bien sûr du dossier de la banquette.

Pour démarrer et jusqu'à 40 km/h, NEXT fonctionne en mode électrique. Ensuite, le moteur thermique prend le relais, assurant simultanément la recharge des batteries. En cas de forte accélération, les moteurs électriques assistent le moteur thermique. Par contre, à faible vitesse, le superviseur, véritable cerveau électronique de NEXT, peut ordonner la mise en route du moteur thermique au cas où la charge des batteries serait jugée insuffisante. En outre, lors des décélérations, les moteurs électriques, utilisés comme frein moteur, contribuent également à recharger les batteries. Ajoutons que le superviseur gère parallèlement d'autres fonctions comme l'antipatinage, l'antiblocage ou encore le contrôle de trajectoire.

Côté performances, NEXT n'a rien à envier à la plupart des véhicules actuels de sa catégorie. Il peut en effet atteindre 142 km/h en mode thermique. En outre, en combinant les propulsions thermique et électrique, sa vitesse s'élève alors jusqu'à 167 km/h.

Fort de ce constat, pour démarrer et jusqu'à 40 Km/h, Next fonctionne en mode électrique. Au-delà, le moteur thermique prend le relais, assurant simultanément la recharge des batteries. En cas de forte accélération, les moteurs électriques assistent le moteur thermique. A faible vitesse, le cerveau électronique dit superviseur, peut ordonner la mise en route du moteur thermique si la charge des batteries est jugée insuffisante. Cette gestion électronique permet d'obtenir une totale autonomie des batteries mais aussi de réduire de manière significative la consommation et par conséquent la pollution. Par ailleurs Next atteint 142 km/h en mode thermique. En combinant les propulsions, sa vitesse s'élève jusqu'à 167 km/h.



L'architecture de Next est également inédite. Le plancher est totalement plat et la disposition des sièges apparaît comme originale: trois à l'avant et deux à l'arrière. Les dossiers arrières rabattables et le plancher plat facilitent la transformation du coffre en un grand espace de rangement. Next est le reflet du véhicule hybride de demain, un concept respectueux de l'environnement.







 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |