France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Accueil > 
Par Loic FERRIERE le 13/06/2016
 

Cet article/brève a été placé en archive le 06/12/2016 . Il n'est donc plus d'actualité.

Clio 4 restylée (2016)

Clio 4 restylée (2016)

Près de 4 ans après sa commercialisation -c'était en 2012-, Renault a présenté la version restylée de celle qui, depuis sa commercialisation, caracole au sommet des ventes en France et en Europe, tout modèle confondu.


Comme pour sa concurrente, la Peugeot 208 il y un peu plus d'un an, ce restyling est des plus discrets. Inutile de changer un design plébiscité par tous et investir des sommes folles. Cette "nouvelle" Clio se contentera donc du minimum syndical, tout au moins à l'extérieur.

Nouvelle clio restylée


Ainsi, à l'avant, les feux évoluent légèrement pour intégrer des projecteurs full LED "Pure Vision" ce qui lui procure une identitée visuelle fidèle au reste de la gamme avec les feux de jour en forme de "C". La calandre a été également redessinée afin de l'élargir visuellement dans sa partie basse, tandis que le bouclier avant perd quelque peu ses rondeurs élégantes au profit d'un dessin plus acéré. A l'arrière, la jupe de bas de caisse évolue également légèrement.

Le réel objectif de ce restyling est de combler la principale lacune de cette Clio, à savoir une finition décevante que nous lui avions reproché lors de notre essai, avec une qualité perçue en très forte baisse comparée à la Clio 3. Les différentes modifications stylistiques ont donc comme objectif de corriger ce point essentiel et redonner une impression de solidité.

Mais c'est surtout à l'intérieur que les plus fortes évolutions étaient attendues, dans la finition de l'habitacle. Ainsi, toutes les selleries sont renouvelée et, comme l'indique Renault "une attention particulière  a été portée à la qualité  visuelle et au toucher des grains de plastique".

Le 1,5 dCi 110 arrive enfin, tout comme le 1,2 TCe 120

Du côté des motorisations, jusqu'alors, même si cela parait assez incompréhensible, le bloc le plus puissant en Diesel était un petit dCi 90. Parfait pour les entreprises, mais pour les particuliers, celui-ci pouvait se révéler un peu juste.
Autant dire que le dCi 110 était attendu ! Renault a entendu ses clients qui partaient à la concurrence. Après 4 ans, la Clio le propose enfin. Du côté de l'offre essence, le bloc le plus puissante (hors R.S), est le le TCe 120.

La boite automatique à double embrayage est toujours disponible, mais uniquement sur le dCi 90 et le TCe 120. Etonnement, le dCi 110 ne la propose pas.

Evolutions des systèmes multimédias

Comme pour tout restyling, de nouveaux équipements arrivent. La partie multimédia s'enrichit en entrée de gamme par le système R&Go déjà présent sur la Twingo. Sans disposer d'un dispositif couteux, il permet pour des usages occasionnels de connecter au système audio de la voiture son smartphone et d'utiliser via une application gratuite de Renault, les ressources du téléphone, notamment pour la navigation. Un peu plus onéreuse, l'offre Media Nav, et surtout R-Link évoluent également.

Pour le reste, la Clio, selon les niveaux de finition, propose le radar de recul avant et/ou arrière, la caméra de recul (via R-Link), ainsi que l'Easy Park Assist (stationnement main-libre, mais avec contrôle des pédales). Si ce dernier équipement n'est pas indispensable sur une citadine, certains concurrents comme Ford avec sa Fiesta le proposait depuis longtemps.

La finition haut de gamme Initiale Paris propose en plus le cuir (levier de vitesse, volant, sièges).
Trois nouvelles teintes viennent enrichir l'offre actuelle à savoir, le Rouge Intense (en plus du Rouge Flamme), le Gris Titanium et le Bleu Iron ainsi que de nouvelles jantes et/ou enjoliveurs. Enfin, largement mis en avant lors de sa commercialisation, le programme de personnalisation est renouvelé, même si Renault ne s'épanche pas sur le sujet.

Pour finir, du côté des tarifs, ceux-ci s'échelonnent de 13 700 € (Clio Life 16v 75ch) à 26 200 € (Clio Initiale Paris dCi 90 EDC ). Pour l'Estate, les prix sont calqués sur ceux de la berline, auxquels il faut ajouter 600 €.

Les commandes seront ouvertes dès cet été. Les premières livraisons aux clients sont prévues pour septembre.



 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |