France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Koléos 2 (2017)

Koléos 2 (2017)

A l'occasion du 14ème Salon de Pekin, Renault a officialisé et dévoilé le futur Koleos, le SUV le plus imposant de la gamme, et enrichit ainsi son offre mondiale dans le segment D.


S'il a été présenté en avant-première à Pekin, ce n'est pour rien. En effet, ce segment est très porteur en Chine, alors qu'en Europe, les objectifs de Renault y sont plutôt très mesurés.

Souvent décrié pour son style fade, le premier Koleos n'a pas été un franc succès en Europe. Mais dans le monde, Renault a tout de même écoulé plus de 300 000 unités, dont 73% en dehors de nos frontières européennes et 135 000 sur le seul marché chinois, alors même qu'il devait supporter une importante taxe d'importation.

Du fait de son positionnement mondial, ce véhicule connait donc une descendance bien plus ambitieuse, avec cette fois-ci un design certes sans surprise, mais qui reprend ce qui fait le succès du reste de la gamme, avec notamment cette imposante calandre ouverte, et ces feux LED sur le bouclier. Sur ce dernier point, il faut malgré tout aimer, et tout comme pour la Talisman, ce Koleos ne se porterait pas plus mal sans, d'autant plus que les autres SUV/Crossover de la gamme ne l'ont pas (Captur, Kadjar, et dans une moindre mesure, Espace 5). Le style est certes percutant, mais malgré tout, l'ensemble reste très conventionnel, certainement trop pour certains.

Basé comme tous les nouveaux modèles de Renault-Nissan (dont les 4x4 )sur la plate-forme CMF,  ce nouveau Koleos est certes un SUV, mais il sera également proposé avec une option 4 roues motrices, permettant ainsi avec sa garde au sol élevée (213 mm) bien aidée par ses grandes roues de 19'' et des angles d'attaque et de fuite de respectivement 19 et 26° de s'aventurer -certainement très rarement- en dehors des routes bitumées.

Extérieurement, ce Koleos ne laisse pas de place au doute ni au hasard. Tous les codes des SUV sont bien là, avec une allure générale qui en impose avec ses 4,67m de long, non sans une certaine tendance à prendre des airs d'un certain... Range. Les liserés chromés, que Renault affiche comme "exclu sur le segment" sur les flancs avants n'y sont certainement pas étranger...
Pourtant, pour beaucoup, cet effet n'est cependant pas des plus réussis sur les photos.

A l'arrière, aucune surprise là encore avec ces feux qui courent sur le hayon pour rejoindre le losange en son centre qui sont repris des dernières productions. Visuellement, cela augmente l'impression de largeur, au détriment cependant de la finesse des lignes.

Koleos 2016

A l'intérieur, une fois n'est pas coutume, point de révolution. Lorsqu'on connait l'Espace, la Mégane, et la Talisman, il est inutile de chercher d'avantage de choses à dire. C'est simple, c'est bien fait, c'est épuré, mais ce déjà vu peut cependant lasser les amateurs de nouveautés. Le R-Link2 prône toujours fièrement avec son écran de 7 ou 8,7 pouces selon les versions, placé idéalement sur la console centrale.

Futur Koleos

Parmi les autres équipements, là encore, point de révolution. C'est du connu (ou presque) et reconnu, excepté le volant chauffant, et un pare-brise équipé de résistances électriques afin d'assurer un dégivrage express. Ainsi, dans certains pays autorisant le véhicule à démarrer à distance, cette fonction peut être activé dès que le conducteur entre dans son véhicule. Pour facilier son usage, le hayon peut être ouvert automatiquement en passant simplement le pied sous le bouclier.

2 moteurs essence, 2 moteurs Diesel, la parité est assurée

La palette de motorisation sera différente selon les marchés, mais elle sera composé de deux blocs essence et deux blocs Diesel. Ces deux dernières motorisations, basées sur le 1,6 dCi 130 et 165 (certainement poussé à 175ch), pourront être couplées à une boite manuelle à 6 rapports ou... à une boite automatique CVT X-Tronic. Sur l'autel de la mondialisation, la boite à double embrayage EDC très européenne a été sacrifiée au profit d'une boite auto d'origine Nissan.

Mais attention, cette technologie assurée par Jatco se révèle étonnement efficace et parvient même à égaler la réactivité d'une EDC grâce à la simulation du passage des rapports, et apporte en prime, un vrai frein moteur pour un rendement en théorie supérieur. Dès lors, et étant donné son lieu de production, sa vocation asiatique -marchés sur lesquels cette boite est très connue- et mondiale, ce choix semble fort logique.

Futur Renault Koleos


Un SUV mondial pour un véhicule produit en Asie seulement

Fort de son internationnalisation, Renault va lancer ce Koleos dans pas moins de 80 pays, répartis sur 5 continents, ce qui en fera le véhicule Renault le plus répandu. Alors certes, ses ambitions en Europe sont limitées, mais le constructeur voit beaucoup plus loin.

La production est d'ailleurs uniquement prévue en Chine pour le marché local, ainsi qu'en Corée à Busan, dans l'usine Renault Samsung Motors dont la plupart des exemplaires seront exportés. Il n'y a donc pas de grosses nouveautés sur ce sujet puisque l'actuel Koleos est produit uniquement en Corée.

Dès cet été, le Koleos sera commercialisé en Australie, en Turquie, dans les pays du Golf, et en Amérique latine, puis en Chine en fin d'année, tandis qu'il arrivera en Russie et dans le reste de l'Europe début 2017.



 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |