France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Accueil > 
Par Loic FERRIERE le 22/10/2014
 

Cet article/brève a été placé en archive le 16/11/2015 . Il n'est donc plus d'actualité.

Le futur haut de gamme Renault

Le futur haut de gamme Renault

L'année 2015 va marquer pour Renault son -éternel ?- retour dans le haut de gamme avec le nouvel Espace commercialisé au printemps 2015, ainsi que la griffe Initiale Paris qui arrive sur la Clio. Mais ce n'est que le début.


Reconnu pour ses utilitaires (Kangoo, Trafic, Master), ses modèles citadins (Twingo, Clio, Captur) et compacts (Mégane, Scénic,..) Renault veut se relancer sur le haut de gamme, après quelques déceptions notables ces dernières décennies.

Un ancien fleuron du haut de gamme
Fleuron de l'industrie automobile durant la première partie du siècle dernier, la seconde guerre mondiale et l'histoire de France a fait basculer le positionnement de Renault.
Le besoin en modèles économiques à la sortie de la seconde guerre mondiale a ainsi spécialisé les constructeurs français sur de petits modèles. Et encore, Renault a échappé de peu à une spécialisation dans le domaine des utilitaires (voir la Naissance de Saviem)...

Si Renault réussira à revenir dans le haut de gamme en innovant, notamment avec la R16, les années 90 et 2000 seront très difficiles. Pourtant, la Laguna II sortie au début des années 2000 était bien partie, trop bien même. Car avec une fiabilité électronique douteuse (tout comme ses concurrentes directes comme la Mercedes Classe C), la réputation du constructeur français fut vite faite...

Dès lors, difficile pour la Laguna III de faire des volumes. L'objectif était plutôt de rassurer, sans parler de la fade Latitude qui n'avait pour objectif que de combler le vide laissé par la Vel Satis.

Laguna Coupé
La Laguna 3, ici dans sa version la plus réussie, Coupé

Le nouvel Espace, la première pierre de l'édifice
Renault revient donc dans le haut de gamme avec le nouvel Espace dès le printemps 2015, mais il ne s'agit là que d'une première pierre d'un édifice compliqué. Produit en France à Douai, il sera suivi six mois plus tard par une grande berline et sa version Estate, la remplaçante de la Laguna qui, au passage, changera de nom. Cette nouvelle berline, à mi chemin entre l'actuelle Laguna et la Latitude, plus imposante et plus statutaire, sera produite au côtés du nouvel Espace, en France, sur le dite de Douai.

En 2017 ce haut de gamme sera complété par un crossover visant le Volvo XC60, qui devrait également être vraisemblablement produit en France, ainsi qu'en Corée ou Chine pour les marchés asiatiques.

Nouvel Espace
Le nouveau Espace

Ces trois modèles bénéficieront d'une seule et même plate-forme dénommée CMF, pouvant bénéficier des 4 roues directrices comme pour le nouvel Espace, et de boites auto EDC à double embrayage à 6 et 7 rapports.

Initiale Paris reste une « simple » finition
Le label haut de gamme de Renault nommé Initiale Paris ne sera finalement pas décliné en marque comme Citroën a pu le faire pour DS. Trop couteux, le projet défendu par l'ancien président de Renault désormais à la tête de PSA ne verra donc pas le jour.

Cette dénomination restera ainsi une « simple » finition alliant des matériaux de meilleur qualité, à des équipements haut de gamme, ainsi qu'une multitude de services (voiturier, remplacement des pièces d'usure, garantie,...). "On a fait le tour des options, mais on ne travaille pas sur la création d’une marque indépendante comme DS'' a ainsi indiqué Laurens van den Acker à l'occasion de la présentation de la Clio Initiale au Mondial (ci-dessous).

Clio Initiale Paris

Quels objectifs ?
Les ventes de Renault dans le haut de gamme n'ont cessés de dégringoler. Depuis l'énorme succès de la R16 (près de 2 millions en 15 ans), la production haut de gamme n'a cessé de chuter. La R25, déjà, malgré un succès unanime, ne s'était écoulée qu'à 780 000 exemplaires dans les années 80, en 8 ans de commercialisation. Pire, la Safrane pourtant très réussie, mais souffrant d'une image -à juste titre- de voiture sous motorisée ne fera pas mieux que 300 000 exemplaires en 10 ans. Si faire des voitures françaises en copiant les allemandes ne marche pas, on ne peut pas dire que la Vel Satis (seulement 62 000 exemplaires en 9 ans) ait gagné un pari osé en terme de style.

Renault veut revenir dans le haut de gamme, mais ses objectifs sont forcément très mesurés vu le retard pris depuis 20 ans. Si le constructeur ne dévoile aucun chiffre, on peut cependant miser sur un doublement des volumes actuels, à savoir un peu plus de 150 000 véhicules, hors Chine et Corée qui devraient représenter de très importants marchés peu exploités par Renault actuellement.
 



 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |