France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Accueil > 
Par Jean-Marc RENARD / J2C le 27/09/2012
Dernière mise à jour le 04/01/2013
 

Cet article/brève a été placé en archive le 10/03/2013 . Il n'est donc plus d'actualité.

Clio IV RS 200 EDC

Clio IV RS 200 EDC

A l'occasion du Mondial de Paris de septembre, Renault a présenté l'un des modèles les plus attendus et préférés de sa gamme, la Clio RS. Elle marque un réel tournant dans l'ère de la citadine.


Enfin ! Voilà les premières images et informations officielles de la Clio IV RS, et ce que l'ont peut dire c'est qu'on savait déjà - presque – tout. Pas de surprise donc, et au final elle correspond bien aux dernières photos prises au Nürburgring. La Clio IV sera donc plutôt discrète, mais elle n'en est pas moins très réussie et elle nous semble très prometteuse. Revue de détail de la nouvelle petite bombe Renault, dénommée Clio RS 200 EDC.


Un design extérieur et intérieur sportif et personnalisable mais discret
A l'extérieur, Renault n'a pas du tout radicalisé sa petite citadine. Il faut dire que la version classique en jette déjà pas mal. On retrouve donc la lame F1 qui rappelle les succès de Renault en Formule 1. Elle est dotée d'un diffuseur arrière et d'un becquet offrant respectivement 80 % et 20 % d’appuis supplémentaires. Calandre, spoiler, boucliers avant et arrière, feux de jour à LED déportées, bavolets et jantes de 17’’ pouces (et même de 18’’ en option) sont aussi spécifiques à cette nouvelle Renault Clio RS. Enfin la double sortie d’échappement et la signature sonore sportive très travaillée complètent cette dotation spécifique. On aime cette robe, mais on aurait peut-être aimé une petite dose de sportivité supplémentaire qui était présente sur les précédentes générations.

Disponible uniquement en version 5 portes, les puristes pourraient lui reprocher ce fait. Cependant, l'intégration des poignées dans le montant des portes arrières feront "presque" passer cette voiture pour une 3 portes.

A l'intérieur, l’ambiance est sportive et à dominante rouge. On retrouve un volant sport encadré de palettes de changement de vitesses, une instrumentation propre ainsi que le pédalier aluminium. Au final, la discrétion se retrouve aussi dans l'habitacle, mais ca on y était déjà plutôt habitué chez Renault Sport.

Globalement, le choix des matériaux laisse une agréable sensation au touché, avec notamment les palettes au volant qui sont en aluminium, et ont été ajustée pour tomber dans la main, au détriment par contre des autres satellites de commande. On retrouve cependant certains défauts de la berline, comme le plastique des portières.

Volant Clio 4 RS
Le volant de la Clio RS

Côté personnalisation, c'est à la mode en ce moment, cette Clio RS n'est pas en reste. Elle bénéficiera d’une offre de personnalisation extérieure spécifique à l’univers Renault Sport. Avec 4 univers déclinables au travers de logos, animations et décors aux inspirations tranchées, chacun pourra composer la sportivité qui lui ressemble.

On regrette cependant la disparition des feux Xénons qui donnent pourtant une allure haut de gamme au produit. Ils ont d’ailleurs également disparu du reste de la gamme Clio 4. Renault a ainsi préféré faire l'impasse d'un développement spécifique sur cette RS, pour se concentrer sur le comportement sportif (moteur/boite/châssis) du véhicule.

Un équipement de confort et technologique complet

On retrouve donc de traditionnels sièges baquets aux renfort latéraux généreux pouvant être en option en cuir, mais aussi un équipement très moderne : système multimédia, navigation tactile, Radio Bluetooth avec prise USB, carte mains libres et aide à la conduite auxquels s’ajoute un choix d’options comme la climatisation automatique régulée ou le radar de parking couplée à une caméra de recul.

Le système multimédia R-Link embarquera le RS-Monitor II, qui devrait apporter la possibilité de
personnaliser le poste de conduite, comme l’inhibition d'informations non prioritaires sur le tableau de bord quand on est sur circuit, ou modifier le comportement de boite et bien d'autres, dont les fonctionnalités issues de la première version du RS Monitor.

Comme sur les autres versions, le R-link profitera également du R-Sound Effect qui permet pour rappel, de choisir le son réaliste d’un moteur emblématique parmi plusieurs disponibles, diffusé par les hauts parleurs, en le liant avec la vitesse et l’accélération de la voiture. Un gadget avant tout, mais qui peut se révéler être assez fun s'il est vraiment efficace.

Enfin, le tableau de bord a été modifié sur cette R.S afin de permettre de discerner une panne d'un comportement souhaité. Ainsi, la désactivation de l’ESP par l'utilisateur, ou le dysfonctionnement de l'ESP ne seront pas remontés de la même manière.

Un tout nouveau moteur associé à une boite à double embrayage EDC
Ce moteur est en fait déjà connu, enfin presque. C'est le 1,6 Turbocompressé du Nissan Juke qui est porté à 200 chevaux. Soit 10 de plus que sur la version de base, mais surtout 3 de moins que la Clio III RS. Pour la première fois donc, une Renault-Sport sera moins puissante que la génération quelle remplace. C'est sur le papier une toute petite déception, mais cela ne veut rien dire. En effet, ce moteur, associé à cette boîte EDC nous semblent être une association très prometteuse. Le moteur donc, est un 4 cylindres 16 soupapes délivrant 200 chevaux à 6 000 tr / mn.

Son couple élevé de 240 Nm (+25 Nm par rapport à la Clio III R.S.) est atteint dès 1 750 tours seulement pour un plaisir de conduite instantané. Ce couple maximum reste ensuite disponible de façon constante aux régimes supérieurs, jusqu’à 5 600 tr / mn, grâce au turbo. Ensorcelé par Renault Sport, ce moteur de l’Alliance bénéficie de technologies de pointe, à l’image des poussoirs DLC (Diamond Like Carbon) dérivés de la F1 et du double décaleur d’arbre à cames continu (VVT).

Clio 4 RS

La boite, qui sera la seule proposée sur la Clio IV RS est à double embrayage et six rapports. Le confort et l’efficacité de cette transmission EDC à double embrayage permettent au conducteur d’adopter le style de conduite qu’il souhaite. Inspirées de la compétition, les palettes au volant - une première chez Renault - offrent un confort et une rapidité supérieure à une boîte manuelle. En mode “ Race ”, les passages de vitesse s’opèrent en seulement 150 millisecondes.

Pour passer en mode race il faudra appuyer sur un bouton baptisé R.S. Drive. Une pression sur ce bouton modifie la cartographie boîte et moteur, la réponse de l’ESP, le feeling de direction et la sensibilité de la pédale d’accélérateur. Il agit selon 3 modes “ Normal ”, “ Sport ” ou “ Race ” et permettra à cette nouvelle Renault Clio R.S. 200 EDC de révéler une personnalité sportive multi-facettes très motivante.

Des châssis et un freinage toujours au top
La Clio IV RS, dans la tradition des modèles Renault Sport, propose de choisir entre deux types de châssis. Un châssis Sport pour un rapport sportivité/confort optimum dans le cadre d’une conduite quotidienne. Un châssis Cup pour les amateurs d’évolution technique et de sortie sur piste. Ces clients apprécieront le surcroît de fermeté de 15 % procuré par rapport au châssis Sport et l’abaissement de la caisse de 5 mm.

Question freinage, elle reçoit de puissants disques de 320 mm à l’AV (en augmentation significative de 8 mm par rapport à sa devancière).

Enfin, une attention particulière portée au respect de l'environnement. Grâce au Downsizing et à l'EDC, Renault parle d'un baisse de 25 % des émissions de CO2 par rapport à la Clio III RS. Cela veut dire que la Clio IV consommera beaucoup moins que la génération qu'elle remplace (un optimiste 2L/100km selon Renault) puisque le constructeur annonce une consommation de 6.3l / 100km en cycle mixte (contre 8,2 l pour la précédente génération), et 144 g de CO2/km.

On attend la confirmation de toutes celle belles promesses avec les essais presse prévus prochainement. En tous cas elle semble être une sage (visuellement), mais digne héritière de ses -maintenant- illustres aînées.

Du côté des tarifs, la note sera un peu salée avec un prix unique, hors options de 24 990 €, alors que la précédente génération était affichée à 22 100 €...

Cette Clio R.S est disponible en commande depuis le 12 février. Les premières livraisons arriveront à la mi-mars.

 

Vous pouvez consultez le site spécialement dédié à cette Clio IV RS
 



 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |