France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Par Loic FERRIERE le 01/03/2009
 
 

Cet article/brève a été placé en archive le 28/10/2009 . Il n'est donc plus d'actualité.

Mégane III RS

Mégane III RS

Voici le nouveau fer de lance de Renault ! Nouveau sigle avec "R.S" (notez le point entre R et S), moteur plus puissant porté à 250ch ( +20 ch. par rapport à la R26R), même rapport poids-puissance que cette dernière, et nouveau style ! C'est parti !

Réservez ici l'essai de votre future voiture

Le futur fer de lance de la gamme RS (surtout après l'annonce de l'annulation de la future Alpine) reprend donc les lignes de la version Coupé, avec un bouclier avant spécifique, ce qui, d'un certain côté est dommageable, puisque les fameuses écopes sous les phares disparaissent pour le coup.

 

 

A la place, on trouve un air directement hérité de la Mégane Trophy, avec une lame intégrée au bouclier qui pourra être en option, de différentes couleurs.

Equipée du -bien connu- moteur F4RT RS, déjà disponible sur la Mégane II RS, mais cette fois-ci poussé à 250ch. (au lieu de 225 sur la précédente génération) pour 340 nm de couple, cette nouvelle RS bénéficie d'un excellent rapport poids-puissance, puisque celui-ci est identique à celui de la bombe R26R, avec 5,4kg/ch.



Et encore, pour cette performance là, au contraire de la R26R, vous bénéficiez de la climatisation, et de la banquette arrière !  C'est plus conventionnel, plus pratique, mais aussi moins exclusif...

Mais cela promet pour l'avenir. En effet, l'hypothétique version "R26R" de cette Mégane III RS devrait litérallement exploser les temps au tour. Mais nous n'en sommes pas encore là !

Equipée d’un système sonore exclusif, l’acoustique moteur a été entièrement travaillée pour de plus grandes sensations.
Du côté de la consommation, celle-ci est identique à la précédente, à savoir 8.4 l/100 km pour des émissions de CO2 de 195g/km.

Le châssis sport a été mis au point pour rendre des prestations sportives accessibles dans le cadre d’une utilisation quotidienne. Renault Sport a tout de même augmenté la raideur anti-roulis et abaissé la caisse de 10mm, mais elle reste ainsi civilisée.

Mais, par bonheur, Renault propose dès cette première version, un châssis Cup, taillé pour la piste.
Abaissé de 10mm, associé au différentiel a glissement limité et offrant le choix d’une pneumatique large, le châssis cup adopte une configuration « piste », se traduisant par une capacité à virer a plat, une motricité optimale et une vitesse de passage en courbe plus élevé. Que du bonheur en sorte !
 

Les châssis sont tous équipés d'un train avant à pivot indépendant. Cet équipement permet de limiter les retours de couple dans la direction et devient indispensable quand le véhicule est équipé d’un différentiel à glissement limité. Il permet également de proposer un système de freinage digne des performances.
Les étriers Brembo ont ainsi été renouvelés. De grand Format (340mm), ils sont d'ailleurs, style oblige, visibles derrière quatre modèles de jantes alus, en 18" et 19".

Sur les deux versions, l'ESP est en série, mais déconnectable pour les puristes.

Dans l'habitacle, Renault propose plusieurs ambiances, allant de simples sièges tissus, aux baquets Recaro bien plus sportifs, en passant par le cuir, plus luxueux.
Les différents packs permettront également d’habiller la belle de LED, de vitre arrières surteintées ou encore d’éléments gris anthracite tels que la lame F1 ou les rétroviseurs...

Pédalier alu, tachymètre analogique, fond de compteur griffé RS, baquets Recaro (si choisis), contribuent au côté sportif du tout.

Nouveauté des nouveautés, le Renault Sport Display, qui se pilote avec les commandes au volant, est un outil d’aide a la conduite sportive développé par Renault Sport puisqu'il informe le conducteur sur le comportement des organes vitaux de son véhicule. Sur circuit, il permet également de mesurer les performances du véhicule, et de régler certains paramètres moteur !

Bien sur, comme tout ne pouvait pas être parfait, on ne peut que, encore et encore, reprocher d'avoir droit à un habitacle trop commun aux autres modèles de la gamme. Si on ne le sait pas, trop peu de choses permettent au final de distinguer une RS d'une autre... Ce n'est pas exclusif, et reste du déjà vu.
Seconde chose, la R26R avait droit à des baquets avec harnais de sécurité à la place des ceintures. Là au moins, on sentait le sport ! La messe était donnée avant même de démarrer. Là, on a le droit à de simples ceintures, jaunes certes, mais bon...
Et que dire du fait qu'il n'y ait d'option permettant de s'offrir les arceaux ? Certes, cela ne sert à rien si ce n'est à créer l'ambiance, mais tout même !
 

L'habitacle triste de la Mégane RS, photo postée par "renault powa", un membre de notre forum

Renault nous a bien mal habitué avec la R26R ! On nous propose la main, et on en finit par demander le bras ! Trop gourmand...

Du côté des équipements, on est loin de la R26R qui ne proposait quasiment rien, hormis des élements purements sportifs: Ainsi, on peut citer, le siège conducteur chauffant, rétroviseurs électriques, allumage automatique des feux et des essuies glaces, climatisation régulé Bi-zone, etc...

Pour le multimédia, le système audio exclusif 3D sound by Arkamys est également disponible,
système carminat Bluetooth DVD, système audio avec chargeur 6CD compatible MP3 et commande mains libres téléphone Bluetooth.
 

 

A noter, qu'elle ne sera disponible qu'au dernier trimestre 2009...
Il faudra donc patienter un peu !





 

 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées

Code