France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Accueil > 
Par Loic FERRIERE le 16/02/2008
 

Cet article/brève a été placé en archive le 06/07/2008 . Il n'est donc plus d'actualité.

Koleos

Koleos

En commercialisant Koleos en France le 12 juin 2008, Renault fait enfin son entrée sur le segment des Crossovers 4X4. Les tarifs du nouveau venu sont plutôt agressifs puisqu'ils s'échelonnent de 24 900 euros à 34 600 euros.




Imaginé, dessiné, et commercialisé par Renault en Europe, assemblé et vendu par Samsung Motors en Corée, développé par Nissan, ce véhicule est véritablement issu de la collaboration des différentes entités du groupe Renault. Le constructeur a ainsi choisi de faire fonctionner le groupe plutôt que de rebadger un véhicule déjà existant, qui aurait pu être un Nissan, comme PSA, par faiblesse (ou refus d'investissement) l'a fait avec son 4007/C-Crosser... sans commentaires.

Résolument « Crossover », ses dimensions, de 4,52m de long et de 1,85m en largeur, en font un mix entre une familiale et un SUV. Le soubassement du Koleos est adapté à un usage tout-chemin avec une garde au sol de 206mm pour les versions essence et 188mm pour les versions Diesel et à des angles d’attaque et de départ de respectivement 27 et 31°.



Stylisitiquement, il est incontestablement réussi, même si, une fois n'est pas coutume, un peu plus d'audace n'aurait pas été superflue... Bien équilibré dans ses mensurations, on reconnaît assez rapidement l'esprit Renault de ces dernières années, avec une expression visuelle à l'avant proche des Clio III et Scénic II confondus... Dommage, car cette identité a déjà plus de 3 ans de moyenne d'âge, et sur ce coup, le Koléos aura un certain retard.

De ¾ arrière par contre, difficile de retrouver quelque chose de connu. Le décrochement de l'ouverture du hayon aurait peut être pu être mieux intégré, mais au final, le tout est assez réussi.


De profil, seul les roues de petites dimensions sur les photos peuvent choquer, tant l'espace du passage des roues est important... Mais cela ne sera pas forcément le cas sur toutes les versions, en fonction de la monte pneumatique.

Techniquement, le Koléos sera propose en 4x2 et 4x4.
Dans ce dernier mode, la répartition du couple entre trains avant et arrière se fait automatiquement en fonction des conditions d’adhérence, grâce à un coupleur électronique géré par le système « All mode 4x4 i, déjà connu et éprouvé sur le Nissan X-Trail.


En conditions normales, le couple est uniquement transmis aux roues avant, gage d'économies, et ce n'est qu'en cas de perte d’adhérence ou de motricité, qu'une partie du couple sera transmis au train arrière. Enfin, en conditions extrêmes, le couple sera réparti de façon égale sur les deux trains.

Une certaine liberté est tout de même laissé au conducteur, qui pourra verrouiller le mode 4x4 en transférant 50 % du couple sur le train arrière à l’aide d’une commande sur la planche de bord. La transmission peut également être verrouillée en mode 2 roues motrices à la demande du conducteur.

Le Koleos est également muni d’un système de contrôle de la vitesse en descente. Là aussi, pour l'activer une commande située sur le tableau de bord est proposée.
Ce système bloque le véhicule à la vitesse de 7 km/h si la pente est supérieure à 10% sans qu'aucune autre action du conducteur ne soit nécessaire, et ce, en marche avant, ou arrière.

Intérieurement, on peut bien sur aimer ou ne pas aimer, mais à comparer aux différents SUV Japonnais, la présentation est bien plus flatteuse. Propre et net, pas mal de commandes sont repris de la banque d'organes Renault, ce qui permet une réduction des coûts. Même si certains peuvent s'en plaindre, où est le problème ? Surtout quand ces commandes s'intègrent parfaitement dans l'habitacle !



En partie centrale de planche de bord, un écran est dédié à la fois à la navigation, aux applications multimédias et aux informations utiles pour s’évader hors des sentiers battus. Altitude, pression atmosphérique, orientation, historique de l’altitude, inclinaison, toutes ces informations sont partagées par tous dans l’habitacle. Ce dernier, est particulièrement lumineux grâce à un toit en verre panoramique en guise de pavillon.


Pour les passagers, Renault a équipé le Koléos de quatre sièges indépendants.

Bref, pas de fausses notes à déplorer, et l'on peut même s'avancer à dire que cet habitacle moderne, est encore plus réussi que la robe externe.
En matière de modularité, une fonction baptisée « easy break » permet de rabattre simplement la banquette arrière 1/3 2/3 depuis le coffre à l’aide de 2 leviers de commande, sans avoir à accéder aux portes arrière.


Le dossier du siège passager avant est repliable en tablette et permet une longueur de chargement de 2,60m. A l'arrière, une fois la banquette rabattue (banquette qui dispose d'une trappe à ski), le plancher totalement plat permet de charger le coffre avec une grande facilité. D’une valeur de 450 litres en configuration 5 places, le volume de coffre passe à 1 380 litres avec la banquette rabattue. Aisément modulable, le coffre dispose de nombreux anneaux d’arrimage destinés à l’accrochage d’un filet. De plus, le hayon à double ouverture facilite le chargement et permet un accès au coffre dans un espace contraint.


Côté motorisations, le Koleos sera proposé avec deux types de moteurs issus bien sur de l’Alliance Renault-Nissan.

En diesel, seul le 2.0 l dCi, que l'on retrouve sur tous les HDG de Renault, mais aussi sur les Nissan X-Trail et... Samsung QM5 (comme c'est étonnant) sera disponible. Décliné en deux puissances à savoir 150 ch et 175 ch, la première version, (en 4x2 et 4x4) peut être accouplé à une boîte de vitesses manuelle ou automatique à 6 rapports alors que la seconde est proposée uniquement en boîte manuelle à 6 rapports, et version 4x4.

En essence, le 2.5 l Euro 4 (moteur développé par Nissan) de 170 ch (126 kW) pour un couple de 226 Nm sera au catalogue.

Mise à jour du 29 Avril 2008: Renault a aujourd'hui même dévoilé les tarifs qui sont les suivants:

- Expression 2.5 16v 170 ch : 24 900 euros
- Expression 2.0 dCi 150 ch : 26 200 euros
- Expression 2.0 dCi 150 4x4 ch : 28 200 euros
- Dynamique 2.5 16v 170 4x4 ch : 29 200 euros
- Dynamique 2.0 dCi 150 ch : 28 500 euros
- Dynamique 2.0 dCi 150 4x4 ch : 30 500 euros
- Dynamique 2.0 dCi 150 4x4 BVA ch : 32 000 euros
- Privilège 2.0 dCi 150 4x4 ch : 33 100 euros
- Privilège 2.0 dCi 150 4x4 BVA ch : 34 600 euros
- Privilège 2.0 dCi 175 4x4 ch : 33 800 euros

Comme tous les derniers modèles, le Koléos sera garanti 3 ans ou 150 000 km.

Le communiqué officiel est disponible ici



 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |