France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Trafic 3

Trafic 3

L’un des modèles phares du leader des VU en Europe depuis plus de 15 ans se renouvelle cet été, non sans une certaine pression. Prendre la suite de son prédécesseur, leader incontesté en France, n’est pas une mince affaire.


Les véhicules utilitaires évoluent d’années en années et se rapprochent de plus en plus du monde des VP. Autrefois relégués au rang de simples outils de travail, les VU ressemblent de plus en plus aux voitures du grand public, que ce soit en termes de design, d’équipement, ou de confort. Mieux, ils sont même parfois en avance… Et ce nouveau Trafic ne déroge pas à la règle.

Trafic 2014

Preuve de ce changement de mentalité, Renault lui-même commence la présentation de son nouvel utilitaire par son habitacle et sa connectivité et non par ses autres qualités intrinsèques. Les temps changent. Mais est-ce vraiment en bien ? Car le revers de la médaille c’est bien le coût que cela implique.

Les nouveaux gènes Renault sont bien là.
Le style Renault initié par la Clio 4, que l’on retrouve déjà chez les utilitaires comme le Master ou le Kangoo se retrouve une fois encore sur ce VU avec une calandre intégrant une large prise d’air et affublée d’un losange agrandi et verticalisé. Les optiques, sont étirées sur le haut, ce qui lui donne presque un air de Lodgy. Si de ce côté l’élégance est quelque peu oubliée, cela renforce cependant son aspect robuste. Se rapprochant du monde des monospaces, le pare-brise est plus incliné que celui de Trafic II et présente une ligne de cassure nette avec le capot.

Trafic 2014

Un habitacle tourné vers le « high-tech » et plus valorisant
A l’intérieur, même son de cloche. L’offre multimédia fait une entrée remarquée, avec l’arrivée de deux systèmes multimédia différents, l’un étant le MediaNav, et l’autre, ni plus ni moins que le système tactile 7’’ connecté R-Link, en version « Evolution » (dès fin 2014), une première dans la gamme Renault, et donc dans un utilitaire de la marque.

Dès l’entrée de gamme, l’autoradio bénéficie de la fonction téléphonie et musique en Bluetooth®, d’une prise USB et prise jack en façade ainsi que d’un second port USB déporté en option. Selon les pays, la radio numérique terrestre est disponible.

Habitacle Trafic 2014

En plus de ces systèmes intégrés, un support orientable pour téléphone portable (taille jusqu’à 4,7’’) est placé à portée de main du conducteur à droite du volant tandis qu’un second support pour tablette numérique de 4,8 à 10,6’’ est placé au-dessus de la radio, au centre de l’habitacle.

Ainsi, pour ceux qui ne disposent pas du MediaNav ou du R-Link, avec l’application R & GO®, disponible sous Android et iOS, il est possible avec son smartphone ou tablette numérique de se connecter au système du véhicule pour gérer la navigation 3D (Copilot® Premium, application renommée de navigation GPS), avec système d’Info trafic, de gérer son téléphone, de gérer les aspects multimédias (radio, sources MP3 et web radios), ainsi que l’ordinateur de bord du véhicule (Renault Driving eco², enrichissement des infos du tableau de bord, etc…). Le téléphone ou la tablette devient ainsi la télécommande de tout le véhicule. Cela représente certainement l’avenir.

Si tout cela ne suffit pas, en rabattant le dossier du siège central, un espace orientable vers le conducteur ou le passager permet de disposer un ordinateur portable.

Les matériaux sont également plus valorisant avec, selon les niveaux de finition, des cerclages de chrome autour de la console centrale, du levier de vitesse, des haut-parleurs, etc…

Le poste de conduite évolue également, et se rapproche lui aussi du monde des monospaces. Les sièges sont plus confortables, et assurent un meilleur maintien, la position de conduite est désormais moins haute de 36 mm, tandis que le dossier du siège –ce dernier étant réglables en hauteur sur 60mm, profondeur et lombaires- est plus incliné.

Malgré tout, les aspects pratiques ne sont pas oubliés puisqu’avec un volume total de 90 litres et 14 espaces de rangements, ce Trafic est le plus généreux du marché. Variant entre 0,2 et 54 litres, ils sont disposés un peu partout dans l’habitacle, les plus grands étant bien sur les vide-poches des portières, la boîte à gant, et, comme sur le Master, le coffre de 54l à lui tout seul disposé sous la banquette avant.

Un seul moteur, en plusieurs niveaux de puissance
Le « nouveau » moteur 1.6 dCi, nom de code R9M, apparut il y a plus de deux ans sous le capot du Scénic, est l’unique moteur proposé. Par contre, la gamme est assez vaste puisque les niveaux de puissances vont de 90 (260 Nm) à 140ch (340 Nm), en simple et twin-turbo.

Courbe dCi 120

Bizarrement, le Stop&Start n’est pas en série sur les 4 blocs. Il est en option sur le dCi 90 et dCi 140, en série sur le dCi 120, et carrément indisponible pour le dCi 115 qui n’a d’intérêt au final qu’un prix plus bas comparativement au dCi 120 en version « Energy » et qui est certainement appelé à ne pas être présent sur certains marchés.

En terme de consommation, celle-ci s’échelonne de 6,1 à 6,6 l/ 100 km en cycle mixte selon les versions (de 160 à 174 g/CO2/km).

Un volume de chargement parmi les plus importants
Le Trafic n’oublie pas pour autant son aspect utilitaire. Si comme son prédécesseur il propose deux longueurs et deux hauteurs, il s’avère plus grand avec un volume de chargement utile en hausse de 200 l sur la version H1 –pourtant plus basse-, et 300 l sur le H2.

La version de base L1 permet de transporter des matériaux ou objets mesurant jusqu’à 3,75 et 4,15m de long pour les versions L1 et L2 (8.6m3 de volume utile), grâce à deux trappes situés au bas de la cloison et sous le siège passager, amenant ainsi un surplus de 41cm pour la première (sur 51cm de large et 22,8 cm de haut) et 80cm pour la seconde. L’une des portes arrière peut être bloquée, pour des objets encore plus longs, et 16 anneaux d’arrimage sur le L1 permettent de sangler son chargement

Outre les divers rangements dans l’habitacle, une galerie intérieure permet de stocker des éléments jusqu’à 13 kg.

Enfin, le Trafic est disponible en différentes formes de carrosserie, fourgon, cabine approfondie, plancher cabine, transport en commun, etc. Au total ce sont plus de 270 versions qui sont proposées, pour un volume de chargement utile allant de 5,2 à 8,6m3.

Un équipement digne d’une berline
L’équipement progresse de façon notable, même si cela peut parfois paraître futile, ou seulement destiné à augmenter la note. Ainsi, la carte main-libre est disponible selon les versions, tout comme l’aide au démarrage en côte.

De nouvelles aides à la conduite font leur apparition, comme la caméra de recul dont le retour image peut se faire soit dans le rétroviseur intérieur soit dans l’écran du R-Link si le véhicule en est équipé.

Intégré au dos du pare soleil passager, un large miroir permet de réduire l’angle mort de visibilité latéral arrière droit.
Enfin, l’Extended grip, apparut dernièrement dans la gamme Renault (notamment sur le Scénic) permet d’augmenter la motricité des roues avants sur des terrains difficiles.

Du côté des tarifs, ils s'échelonnent de 22 000 € HT à 27 450 € HT en version L1H1.

La liste complète des options, équipements et tarifs est disponible dans les documents téléchargeables ci-contre.

Produit dans l’usine de Sandouville en Normandie, ce Trafic est également vendu d’autre marque comme Opel (Vivaro) et Vauxhall suite à l’accord entre Renault et GM.
 



 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |