France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
CES 2017: des Nissan Leaf autonomes à Tokyo

CES 2017: des Nissan Leaf autonomes à Tokyo

On le sait depuis longtemps, les véhicules autonomes vont arriver massivement dans les années à venir. A ce titre, C.Ghosn a indiqué qu’un programme pilote allait commencer cette année à Tokyo. Les véhicules concernés seront de Nissan Leaf.


La Nissan Leaf sera le premier véhicule de l'Alliance a être commercialisée avec la conduite autonome, ou plutôt, semi-autonome. En effet la future voiture 100% électrique sera dôtée d'un dispositif permettant une délégation partielle de la conduite.

"La prochaine Leaf sera équipée de notre technologie de conduite autonome ProPilot", a indiqué C.Ghosn, PDG de la marque. Cette délégation permettra dans un premier temps de délaisser la conduite sur autoroute, sans changement de file. Cette fonctionnalité était déjà proposée en option sur le Serena commercialisé uniquement au Japon.

Par ailleurs, dès cette année, des essais de véhicules sans conducteurs seront menés au Japon, à Tokyo. Cet essai sera réservé à des applications commerciales (livraisons,...).


La future Leaf disposera de la conduite autonome... sur autoroute

Contrôle à distance des véhicules

Nissan a également annoncé au CES, une nouvelle plateforme (Seamless Autonomous Mobility, SAM) proche de ce qu'utilise la Nasa, pour, le jour (encore lointain) où les véhicules ne disposeront plus de conducteur de rétablir un contrôle humain à distance dans les rares cas où l’intelligence artificielle ne sera pas capable de trouver une solution toute seule. "Ce n’est pas un luxe, c’est une nécessité", a affirmé lors de la présentation Maarten Sierhuis, directeur du centre de recherche de Nissan.

Ce dernier, pour expliquer sa phrase, a notamment pris en exemple le cas d'une voiture bloquée derrière un camion arrêté au milieu de la route et qui ne peut pas être dépassé sans franchir une ligne continue, ou encore du cas de travaux où un humain indique aux voitures de passer. "Pour un conducteur humain, ce sont des problèmes ennuyeux mais simples à résoudre, tandis qu’une voiture autonome va rester coincée car il faut contrevenir aux règles normales de conduite qu’elle est programmée pour respecter".

SAM permettra ainsi au véhicule d'alerter un service de support à distance, depuis lequel un humain accèdera aux données collectées par ses capteurs, radars et autres caméras, analysera la situation, et prendra une décision.



Les 25 dernières actualités liées:
 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur | Fiche Technique |