France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
H4BT (TCe 90)

H4BT (TCe 90)

C’est une première chez Renault depuis bien longtemps, la gamme du constructeur possède désormais dans son catalogue un inédit petit moteur essence 3 cylindres, de 0.9l, pour une puissance, dans un premier temps de 90ch.


Baptisé Energy TCe 90 (nom de code H4BT), il vient remplacer les anciens moteurs essences d’une cylindrée supérieure, mais d’une puissance équivalente. Exit donc le TCe 100 sorti en 2007, un moteur 4 cylindres de 1.2l qui était en fait déjà une modernisation de l’ancien 1.2 16v et de façon plus lointaine, du 1.2 8v, déjà présent sur la Twingo première du nom.

Outre l’ancien TCe 100 (D4FT), ce nouveau TCe 90 entre aussi en concurrence directe avec les moteurs diesels sur le terrain de la consommation. En effet, l’écart de consommation entre le diesel, et l’essence se resserre petit à petit, malgré les nouvelles technologies qui arrivent également sur les moteurs diesel et qui sont… reprises sur les nouveaux moteurs à essence.

TCe 90 Renault H4BT

Au second semestre 2012, la TCe 90 sera disponible dans la gamme Renault, et notamment sur la future Clio 4 ainsi sur les autres modèles des segments A et B mais aussi, et c’est une première, sur la gamme Dacia.
La course au downsizing se poursuit donc même si elle semble atteindre son maximum avec ce petit moteur, qui remplace on le rappelle, un moteur déjà downsizé, et qui était venu lui-même remplacer un moteur d’une cylindrée de 1.4l…

Au final, ce TCe 90 affichera pour le client, et ce quel que soit son type de conduite, une consommation et des émissions de CO2 en baisse de 25 % par rapport au moteur remplacé.

Un moteur plus léger de 15 kg
Avec la réduction de la cylindrée, et un carter en aluminium plus léger que la fonte, le bloc gagne près de 15 kg sur la balance ce qui participe à l’allègement général des futurs modèles qui vont arriver chez tous les constructeurs.

En passant de 4 à 3 cylindres et en l’équipant, d’ une pompe à huile à cylindrée variable pilotée par électronique (ajustant la pression d’huile aux besoins du moteur), d’un traitement DLC (Diamond Like Carbon) sur les poussoirs, ou encore l’entraînement de distribution recouvert d’un revêtement bas frottement , les… frottements ont été réduits, provoquant ainsi moins de pertes de puissance.
La combustion a également été améliorée, notamment grâce à un travail sur l’aérodynamique interne du moteur. En modifiant la forme des conduits d’admission, les ingénieurs sont ainsi parvenus à renforcer le tourbillon horizontal (multiplié en moyenne par deux) appelé tumble, qui balaie les cylindres avant la combustion.


La chaine de distribution à faible frottements

 

Pour le reste, ce nouveau Energy TCe 90 -tout comme le TCe 115- embarque, une fois n’est pas coutume, un ensemble de technologies jusque-là réservées à des moteurs de plus forte cylindrée mais qui se retrouvent petit à petit sur toute la gamme, comme un turbo à faible inertie, un décaleur d’arbre à cames et un système de thermomanagement. Tout cela a déjà été aperçus sur le 2.0 dCi (M9R), le 1.6 dCi, et le 1.5 dCi en version Energy.

Turbo TCe 90 Energy Renault
Le turbo du TCe 90

Un défi technologique
Le choix du 3 cylindres, qui permet de réduire les frottements et d’améliorer le rendement de combustion, a cependant nécessité une vigilance toute particulière sur le plan « acoustique ». En effet, si le ballet des pistons d’un quatre cylindres est symétrique et harmonieux, la cadence par nature dissymétrique d’un trois cylindres a demandé un travail de rééquilibrage sur le vilebrequin, et d’autres éléments comme le volant d’inertie et la poulie d’accessoires.

Le TCe 90 offre ainsi une acoustique plutôt atypique qui rappelle quelque peu le « grondement » d’un moteur deux fois plus gros,… un six cylindres.


Plaisir de conduite
Si le son de ce nouveau moteur peut rappeler un six cylindres, il n’en sera bien sur pas de même en terme d’agrément de conduite. Mais avec un couple légèrement réduit, le Energy TCe 90 offrira un excellent plaisir de conduite dans la lignée de son aîné le Energy TCe 115 pourtant quelque peu décrié car jugé trop creux à bas régime.

Délivrant un couple maxi de 135 Nm dont 90 % disponibles dès 1 650 tr/mn et jusqu’à 5 200 tr/mn, ce moteur peut ainsi se battre avec les moteurs diesel, même si ces derniers se révèlent tout de même plus coupleux.

Courbes Renault TCe 90



En revanche, contrairement à son grand frère à 4 cylindres, les équipes de développement n’ont pas opté pour l’injection directe qui aurait entraîné un surcoût important pour un gain de consommation très limité.

Après le Energy TCe 115, le Energy TCe 90 devrait donc contribuer à faire bouger la ligne de partage qui sépare aujourd’hui les moteurs essence et Diesel. « Comme l’écart de prix à la pompe entre l’essence et le gazole se réduit, et que le coût des moteurs Diesel augmente pour faire face à la sévérisation des normes de dépollution, un certain nombre de clients pourraient avoir intérêt à opter pour ces nouveaux moteurs, notamment ceux qui conduisent de façon régulière sans être de gros rouleurs », indique Antoine Ser.

TCe 90 3 cylindres Renault H4BTReste à voir si ce nouveau moteur ne se révèlera pas plus cher que celui qu’il remplace comme c’est souvent le cas ces derniers temps…
A noter que Renault prévoit que sa gamme de moteurs allant de 90 à 115ch devrait représenter 85% des volumes de ventes d’ici 2015.
 



 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |