France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Mégane II RS F1 Team

Mégane II RS F1 Team

Renault n'oublie jamais de récompenser ses fidèles lors de ses titres glânés dans les disciplines où l'entreprise est engagée. Ainsi, nous avions déjà eut le droit à quelques modèles célébrant l'hymne gagnant du constructeur français.



Avec son titre de Champion du Monde des constructeurs et des pilotes dans le championnat du monde de Formule 1 2005, Renault s'est fait fort de proposer sur sa Mégane RS, déjà largement revisitée, une série spéciale à la présentation spécifique...

Pour fêter les titres de Champion du monde Constructeurs et Pilotes acquis en Formule 1 en 2005, Renault Sport propose une série spéciale F1 Team. Cette initiative nous rappelle un peu les mêmes offres suite à d'autres titres remportés. Déjà du temps de la Supercinq GT Turbo, une série Alain Oreille avait été commercialisée. La série limitée la plus médiatique dans les années 90 chez Renault fut sans conteste la Clio Williams qui célebra le sacre de Renault en Formule 1 en tant que motoriste de l'écurie Williams. Renault avait échoué de peu en tant qu'écurie 100% française dans les années 80, mais est revenu sur le devant de la scène dans une saga qui les mènera à 6 titres de champion du monde des constructeurs avec leurs moteurs. Ayant racheté l'écurie Benetton qui est devenue l'écurie Renault F1, Renault a enfin réussi à venger son honneur avec un sacre pilote et constructeur pour son équipe 100% Renault (Châssis et moteur). C'est donc l'occasion pour Renault de sortir de sa manche une série spéciale "F1 Team" basée sur sa nouvelle Mégane RS châssis sport...

Design


Megane F1 Team

Nous ne reviendrons pas en détail sur le design de la Renault Mégane qui a déjà été détaillé dans divers dossiers du guide des sportives. En revanche, l'arrivée de cette nouvelle Mégane, qui a profité d'un léger facelift, hérite de petites modifications bienvenues qui donne plus de qualité au visuel de la Mégane : les calandre et boucliers sont retravaillés, les blocs optiques sont également revus mais très légèrement.

Basée sur la version Interlagos, la F1 Team se pare d'une couleur spécifique Renault Sport (le bleu Alp) de jantes aluminium Be Bop 18" exclusives noire brillant, de coquilles de rétroviseurs extérieurs noir doré et d'une identité visuelle Renault F1 Team sur les ailes avant et sur les boucliers avant et arrière. La F1 Team est disponible avec un autoradio CD MP3 et des sièges baquets Recaro Bleu Monako. Ces derniers sont recouverts de Cuir / Tissu


 

Leur finesse permet un gain de poids d'environ 10 Kgs par rapport aux sièges de série. Grâce aux maintiens latéraux réhaussés, le pilote est parfaitement tenu dans les courbes, d'autant plus que des ouvertures dans les appui-têtes intégrés permettent le passage de harnais. Pour s'adpater à tous les conducteurs, l'assise est réglable. Les passagers arrière ne sont oubliés : la fonction « easy-entry », qui autorise le basculement du dossier, leur facilite l’accès.

La position rapprochée et les courses courtes des pédales en alu favorisent la pratique du talon-pointe. La griffe Renault Sport figure sur les fonds de compteur au graphisme spécifique du plus bel effet. Une plaque numérotée « Mégane Renault F1 Team » orne l’habitacle. L'équipement de série est plutôt complet avec la batterie usuelle des coussins gonflables, l'allumage automatique des phares, climatisation manuelle, vitres électriques, régulateur de vitesse,... Ne cherchez pas des options car il n'en existe pas sur cette version spéciale.

Moteur

 La mécanique de la Mégane reste inchangée offrant la même puissance et les mêmes performances. Le 2 litres (un quatre cylindres en ligne de 1998 cm3) est toujours doté d'un turbo à double entrée de type ‘twin scroll.

Moteur Megane F1 Team
Le moteur une fois le cache retiré


Les Injecteurs sont adaptés au débit d’air plus important en provenance du turbo tandis que pistons et vilebrequin sont modifiés. Le carter-cylindre dit ‘grande-face’ permet un accouplement plus rigide de la boîte de vitesses. Le double volant amortisseur à faible inertie contribue lui aussi à l'homogénéité technique de l'ensemble. Côté son, on reste dans les mêmes registres que l'ancienne Mégane RS. Pas d'envolées lyriques donc à espérer, d'autant plus que le caractère de ce moteur est très linéaire.

Certes pêchu à tous les régimes, mais sans aspérités... Dommage, cette tendance des constructeurs à essayer d'avoir des moteurs essence qui singent les diesel avec du couple à outrance en bas dans les tours. Un peu à l'image de la Golf GTI Mk5. Une boîte mécanique à 6 rapports est greffée au moteur. Les performances restent très bonnes pour la catégorie avec une vitesse de pointe flatteuse de 236 km/h à faire roussir un ministre, tandis que le kilomètre départ arrêté est franchi en 26,7 secondes, soit le temps revendiqué à l'époque par une... Alpine V6 Turbo !

De là à penser que RenaultSport est l'héritier d'Alpine, c'est en tout cas certainement le souhait des marketeurs de Renault Sport. C'est d'ailleurs dans l'usine de Dieppe que la Mégane RS est assemblée, dans ce temple qui en son temps assembla des Alpine A310 V6, des V6 Turbo, V6 GT, V6 Le Mans et puis A610. Excusez du peu !

Châssis


Mégane F1 Team en Savoie

La première mouture de Mégane RS avait essuyé de vives critiques : amortissement pas à la hauteur, direction à assistance variable déroutante... Des critiques aussi étonnante que Renault avait toujours fait figure de leader et référence dans le domaine des liaisons au sol. Dans le même temps, Volkswagen réussissait à faire le chemin inverse en passant de la Golf 4 GTI à la 5 ! Le monde à l'envers... Avec sa version Trophy, limitée à 500 exemplaires, Renault a riposté pour offrir à sa Mégane RS une revanche dans son segment. Après la version Trophy, l'option châssis sport a continué d'exister dans le catalogue Mégane. Ce châssis offre en effet quelques techniques spécifiques qui améliorent très nettement le comportement de la Mégane RS en usage sportif.

La raideur de ressorts a été augmenté à l'avant et à l'arrière. Pour optimisr l'amortissement, un ressort spécifique à raideur progressive à l'avant, avec une butée de choc plus courte a été conçu. Une nouvelle définition des lois effort / vitesse pour les amortisseurs avant et arrière a également été étudiée. La rotation de la roue suivant son axe de pivot est assurée par une liaison pivot entre le porte-moyeu et et un porte-pivot en aluminium. Le porte-pivot est fixé sur le bras inférieur. Sa tenue en rotation est assurée par une biellette qui relie les deux pièces. Ainsi doté le train avant est nettement plus précis et favorise évidemment une motricité accrue, point souvent délicat sur les tractions avant. Cette solution technique retenue par RenaultSport est directement dérivée de la compétition.

Ainsi, une fois le train avant inscrit dans la courbe, on peut presser l'accélérateur avec force pour que la Mégane RS F1 Team sorte à de la courbe comme une balle. Elle se rapproche ainsi de la Honda Civic Type R et son train acvant diabolique. Malheureusement, son poids encore élevé pour une sportive compacte (plus de 1,3 tonnes) l'empêche de détrôner la diabolique japonaise.

Dommage ! Côté freins, la Mégane n'est plus en reste avec des disque de freins percés avec étriers Brembo : diamètre de 312 mm à l’avant et de 300 mm à l’arrière pour un freinage endurant et mordant. Les jante 18’’ BeBop, couleur spécifique et largeur 8" sont chaussées de pneumatiques 91Y Dunlop SP Sport Maxx en taille 235/40R18. Pour une efficacité accrue dans les décélérations, le maître-cylindre de freins a son diamètre augmenté, associé à la suppression du système d'assistance de freinage en urgence. La réduction de course de pédale de frein de 14% profite à une attaque de la pédale plus franche et donne plus de feeling au conducteur. L'ESP est équipé d'une fonction "Power Start" permettant, lors d'un démarrage vif, de profiter d'un potentiel d'accélération optimal sans perte d'adhérence. Pour les évolutions sur circuit, l'ESP est totalement déconnectable, ce qui est suffisamment rare pour être souligné. Un compromis sportif global très probant sur la Mégane RS F1 Team qui la place dans le peloton de tête des sportives compactes...

CONCLUSION
Avec cette série spéciale F1 Team, Renault a visé juste et s'offre légitimement une auto-promotion de ses efforts au plus haut niveau de la compétition automobile. Bien présentée, quoique un peu tapageuse tout de même, la Renault Mégane RS F1 Team a opté de série pour toutes les options qui manquent à la version standard. On aurait souhaité pour un sans faute une version plus intégriste avec un moteur qui hurle et un poids à la baisse. Dommage, les amateurs des sorties clubs ou même des journées passion organisées par RenaultSport auraient été comblés. Reste que la polyvalence de cette Mégane est étonnante !...

Article reproduit avec l'aimable autorisation de L'Automobile Sportive.com (c) DRIVSTER sarl. Tous droits réservés. www.automobile-sportive.com



 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |