France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Par Loic FERRIERE le 16/11/2009
 

Cet article/brève a été placé en archive le 06/11/2011 . Il n'est donc plus d'actualité.

Laguna Coupé RS

Laguna Coupé RS

Dans la gamme, si les Twingo, Clio, Mégane ont droit à une version RS, ce n'est pas le cas de la Laguna qui doit se contenter d'une "simple" mention GT. Dans une situation économique et écologique différente, une RS aurait peut-être pu voir le jour...

Réservez ici l'essai de votre future voiture

Le Coupé est sans contestation possible la version de la Laguna qui serait la plus à même de recevoir une telle attention, d'une part car elle est très réussie, mais aussi car ce type de carrosserie se prête bien mieux à cet exercice, de style et de genre.

Comme le reste de la gamme RS à l'exception de la Twingo RS, on retrouverait fort logiquement sur cette Laguna Coupé RS, la lame F1, intégrant les feux de position à diodes. Un bouclier surdimensionné, des jantes spécifiques, un nouveau bas de caisse, un diffuseur d'air à l'arrière, et pourquoi pas, un becquet plus prononcé seraient de la partie.

Un V6 de 310 ch minimum
...
Du côté de la mécanique, étant donné que la Mégane III RS dispose de la dernière version du F4RT RS de 250ch, et peut être d'un nouveau moteur de 270 ch dans quelques années, la Laguna devrait au moins proposer dans les 320 ch. Pour cela, le 2.0 l de la Mégane ne suffirait plus, et il faudrait alors passer au V6 3.5 d'origine Nissan, déjà présent dans la gamme Renault en version bridée, et qui développe sur la Nissan 350 Z, une puissance de 313 ch.

Laguna Coupe RS

Inutile donc de retravailler ce moteur connu, il est déjà prêt à l'usage, même si dans la Nissan, il est considéré par certains comme trop feutré.

... mais de nombreuses contraintes industrielles
Seul problème, une telle puissance sur une traction; même si Ford a fait passer 305ch aux roues avant, ce n'est pas très efficace, et il faudrait alors passer la Laguna Coupé en propulsion pour pouvoir profiter réellement de ce moteur, ce qui engendrerait cette fois de réels coûts de développements. Rien n'est impossible, puisque l'on se rappelle que Renault avait proposé il y a quelques années la Clio V6 à moteur central arrière.

Avec un tel moteur, et certainement quelques aménagements à prévoir, le poids en hausse constituerait un fort handicap, et le rapport poids/puissance - et les performances qui en découlent - ne serait pas forcément très avantageux, par rapport à la Mégane et son "léger" 4 cylindres.

Alors, une fois passée en propulsion, on peut continuer de rêver en imaginant le 3.7 V6 Bi-Turbo, toujours d'origine Nissan, de plus de 480ch pour 56,6 mkg de couple, présent dans la Skyline GTR. Mais là, ce n'est plus du rêve, ça relèvedu fantasme.

Avec une telle puissance, le poids ne serait alors plus vraiment un problème. Allié à ce monstre de puissance, le châssis dôté du système Active Drive également appelé 4Control ou "4 roues directrices" irait à merveille, et offrirait une remarquable agilité à l'ensemble, même si son utilisation sur une propulsion n'est pas gagné d'avance, car le système n'a pas été étudié dans cette optique.

Malgré tout, cela permettrait réellement de proposer une auto extraordinaire, tant en terme de puissance, qu'en terme de tenue de route. Une vraie concurrente aux Audi RS6 (et plus), Mercedes AMG et BMW M !

La réalité rattrape vite la fiction, mais pourtant, sortir un tel modèle même à quelques exemplaires uniquement, serait un réel vecteur d'image pour la Laguna, et plus précisément pour le Coupé...



 

 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées

Code