France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Par loic FERRIERE le 11/05/2006
 

Cet article/brève a été placé en archive le 27/04/2009 . Il n'est donc plus d'actualité.

Clio III RS

Clio III RS

Il va y avoir du sport! A peine la Clio III sortie, Renault a déjà pensé aux amateurs de petites sportives avec cette version RS ! Sans pouvoir prétendre prendre la place de la Clio Williams en son temps, la Clio III RS affiche bien des atouts !

Réservez ici l'essai de votre future voiture

Racée sans tomber dans l’exagération dont sont victimes parfois certains constructeurs, on distingue du premier coup d’œil une Clio « de base » d’ une RS.
Dotée d’ailes avant et arrière élargies (42 mm à l’avant et 28mm à l’arrière) et de flancs spécifiques, sa silhouette gagne en puissance et en énergie.

 
Clio RS


Situés sur les ailes avant, les extracteurs d’air n’ont pas qu’une fonction esthétique. Ils neutralisent
les turbulences engendrées par l’élargissement des ailes avant et améliorent le SCx. Ils facilitent la circulation et l’évacuation de l’air chaud sous le capot. De plus, l’orientation des grilles dirige le flux d’air sur les flancs de la voiture afin d’optimiser les performances.

Un nouveau bouclier et une calandre spécifiques, auxquels s’ajoute une lame aérodynamique semi-rigide qui limite la quantité d’air s’écoulant sous le véhicule, la ligne de caisse surbaissée, les bavolets profilés renforcent encore un peu plus son caractère sportif et aérodynamique.
Dotée d’une monte pneumatique généreuse (215/45) montés sur des jantes en aluminium légères de 17 pouces, ces dernières laissent apparaître des étriers de freins Brembo et des disques largement dimensionnés, augmentant encore un peu plus ce coté « racing ».


Clio RS...

Coté cœur de la bête, c’est sans surprise que l’on retrouve le connu 2.0 16v atmosphérique (F4R RS). Au lieu des 172 ch de la Clio II RS, il offre cette fois 200 ch. (145 kW) à 7 250 tr/min pour un couple de 215 Nm à 5 550 tr/min, soit 100 ch par litre de cylindrée comme le rappeler Renault, ce qui lui donne le rapport puissance/cylindrée le plus performant de sa catégorie, un résultat obtenu notamment par l’augmentation du taux de remplissage.
Clio III RS est d’ailleurs la seule sportive de sa catégorie à présenter un tel couple.


Couplé au 2.0, on retrouve la boîte de vitesses mécanique à 6 rapports (TL4), première boîte de vitesses étudiée par l’Alliance. (Renault Group – Nissan)

Sa capacité est de 240 Nm (24,5 mkg). Dotée de rapports rapprochés, servie par une commande précise, elle favorise les reprises sur chacun des rapports intermédiaires.

Le 0 à 100 km/h est atteint en seulement 6,9 secondes et le 1 000 m départ arrêté en 27,5 secondes.
La vitesse maximale est de 215 km/h.

Avec une consommation en usage mixte de 8,9 l/100 km (soit 209 g/CO2), la consommation est
l’une des plus basses du segment des berlines sportives de puissance comparable.

L’ambiance intérieure fait écho au design extérieur. L’esprit “pilotage” est bien sur mis en avant grâce aux patins de pédale en aluminium avec repose-pied* et au volant en cuir perforé doté d’une surpiqûre gris technique et d’un repère rouge au “point 0”.
 



Des cadrans à fond noir et inscriptions blanches donnent les informations nécessaires au pilotage.

Le compte-tours intègre un voyant de changement de rapport. Amusant, la taille des chiffres augmente au fur et à mesure que l’aiguille s’approche de la zone rouge à 7 500 tr/min.

L’harmonie générale carbone foncé, soulignée par la teinte chrome-zinc de la console centrale et des baguettes de planche de bord, exprime là encore le sport. On n’en attendait pas moins.

À partir de l’été 2006, des sièges baquets (en option) conçus et développés en partenariat avec Recaro devraient être disponibles. Complètement intégrés dans l’ambiance sportive du véhicule, les sièges baquets sont revêtus de la sellerie “Entresol” en harmonie avec la banquette arrière. Équipés d’airbags latéraux, ces sièges sont dotés d’une coque rigide injectée de polyamide chargé de fibre de verre. Ils procurent une assise plus enveloppante, issue du monde de la compétition. Les passages de harnais et l’appui-tête intégré au dossier assurent un look extrêmement sportif.
 

 


Une technologie de compétition


L’innovation technologique et visuelle la plus importante réside dans la conception du bouclier arrière.

Celui-ci intègre un diffuseur d’air, élément aérodynamique issu de la F1.


L'extracteur d'air sur la Clio RS R27

À ce jour, ce dispositif n’est présent en série que sur les véhicules sportifs de très haut de gamme. Le diffuseur a pour but d’éviter le délestage de l’arrière du véhicule et de maintenir sa stabilité à haute vitesse. Il canalise le flux d’air pour augmenter l’effet d’aspiration. Par son rayon de courbure, il génère une dépression sous le plancher.
Pour contrer les effets de portance sur Nouvelle Clio Renault Sport, le diffuseur crée un appui sur l’arrière et permet d’éviter le recours à un aileron : la portance est divisée par trois et offre l’équivalent de 40 kg de lestage sur le train arrière à très haute vitesse (sur circuit). Il procure une stabilité optimale sans détériorer la finesse aérodynamique, donc le SCx.

Afin d’assurer une liaison au sol parfaite, Clio III RS est équipé du fameux train avant à pivot indépendant.





 

 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées

Code