France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Clio R.S 16 (2016)

Clio R.S 16 (2016)

Renault a dévoilé ce jour à Monaco un show-car nommé Clio R.S 16, en référence à la monoplace RS16 qui court sur les circuits de F1. Si aucune production n'est annoncée, cette version parait malgré tout très proche d'une potentielle petite série


Cette Clio est donc pour le moins inédite puisqu'elle reprend beaucoup d'éléments de la Mégane 3 R.S Trophy R. Ce projet a été mené en seulement 5 mois, alors même qu'il a fallu réétudier une bonne partie de la voiture.

En effet, afin de proposer une puissance très importante, Renault a cherché le bloc le plus puissant de sa banque d'organe. Si l'engouement provoqué par la Clio V6 a l'époque à de quoi séduire, l'hypothèse du V6 de 245ch (voir plus chez Nissan) est vite oubliée. Reste donc le F4Rt 2,0l  de 275ch qui fait encore des étincelles sous le capot de la Mégane 3 R.S Trophy. Et tant pis s'il représente désormais une époque malheureusement révolue depuis l'avènement du downsizing !

Clio RS16

Malgré tout, pour caser ce 'gros' bloc de 275ch et 360Nm de couple sous le capot d'une Clio 4, Renault a du faire de nombreuses adaptations, en reprenant beaucoup d'éléments à sa grande soeur.

"Nous sommes repartis du Train Avant à Pivot Indépendant (de la Mégane 3 R.S ndlr) pour lequel nous avons dessiné un nouveau porte-fusée en aluminium" indique Pascal Auffrère, directeur de projet.

Le suspensions sont ainsi reprises de la Mégane R.S 275 Trophy-R, tout comme la batterie Lithium-Ion qui permet de gagner de la place et de réduire le poids, la boite de vitesse manuelle PK4, etc.
Forcément, la ligne d'échappement avec son silencieux à double sortie signée Akrapovic est également revue, tout comme le système de refroidissement qui a imposé de modifier la face avant, notamment la lame F1.

Renault CLio RS16

Le système électronique a du également être totalement adapté, celui de la Mégane et celui de la Clio étant différents. Pour les faire dialoguer entre eux, et ainsi pouvoir gérer correctement le fonctionnement du moteur ainsi que des aides électroniques, une passerelle logicielle est intégrée au calculateur du F4Rt.

Si les modifications imposées sur le train avant sont importantes, le travail sur le train arrière a été plus simple, puisque les éléments de la version de course Clio R3T, eux même issus de la série ont été repris.

Extérieurement, cette version est également spécifique, et pas uniquement pour des raisons de style. La face avant a très légèrement évolué afin d'assurer le refroidissement du moteur, les freins ont necessité des ouies derrière les ailes avants, le passage des roues de 18 vers 19'' a necessité de découper les ailes et d'y ajouter des élargisseurs, tandis que le nouveau diffuseur ainsi que l'aileron arrière issu de la Clio CUP permettent d'apporter un surplus de 40 kg supplémentaires à 200 km/h.

Cette Clio RS16 de 275ch devrait faire d'elle la compacte traction la plus performante, devant la Mégane RS Trophy R, grâce à un poids réduit. Reste désormais à voir ce que Renault compte faire de ce concept.
 



 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |