France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Accueil > 
NEWS > 

Par Loic FERRIERE le 28/09/2016
 
Voiture autonome: l'Alliance s'associe à Microsoft

Voiture autonome: l'Alliance s'associe à Microsoft

Cette annonce ne va pas faire plaisir à tout le monde, et notamment aux défenseurs du monde informatique dit LIBRE, mais Renault-Nissan a signé un accord pluri-annuel avec l'éditeur Microsoft dans le cadre des véhicules connectés.


Forcément, ceux qui voyaient déjà les véhicules connectés comme un risque en matière de sécurité en cas de bug, ne pourront s'empécher la petite blague de "l'écran bleu". "Private joke" à part, on peut se demander si Microsoft est le partenaire idéal, sachant que d'autres tels que Google par exemple paraissent bien plus avancés sur le sujet.

Malgré tout, l'accord avec Microsoft est surtout prévu pour travailler sur l'expérience utilisateur, c'est à dire la navigation, les solutions Cloud, la maintenance dite préventive, le contrôle à distance des fonctions du véhcules, l'authentification (via Microsoft Azure) etc...

Pour faire simple, cet accord ne concerne à priori par les règles de conduite d'un véhicule autonome, mais la partie qui interagit avec l'utilisateur (ce que fait le R-Link actuellement) et qui va prendre de l'importance dans les années à venir du fait du temps qui sera libéré pour le conducteur.

“La voiture devient un espace de plus en plus connecté, intelligent et personnel” explique Ogi Redzic, Vice-Président Alliance, responsable des Véhicules connectés et Services de mobilité. “Ce partenariat avec Microsoft nous permet d’accélérer le développement des technologies clés indispensables pour réaliser les scénarios que veulent nos clients et en bâtir de nouveaux, inédits, qu’ils n’imaginent même pas. Notre ambition est de devenir le fournisseur de la mobilité connectée pour tous, avec une seule plateforme mondiale.

Avec un tel accord, il parait difficile d'imaginer voir arriver le Mirror Link d'Android chez Renault, chose que propose par exemple Peugeot sur la 208 et la 108. Pour rappel cette technologie permet de retrouver les applications validées par Google pour un usage routier, sur sa voiture.

Selon le communiqué de presse, Renault-Nissan a choisi Microsoft, et notamment sa solution Azure "[...] en partie pour son niveau de sécurité adapté aux entreprises et pour le strict respect des normes dont fait preuve Microsoft. De plus, Azure permet l'utilisation de plusieurs systèmes d'exploitation, langages et outils de programmation, d’où une grande souplesse et la possibilité de construire une plateforme commune pour que Renault-Nissan déploie ces services au sein des deux marques de l’Alliance".

 

Renault en profite pour donner des pistes d'évolution des véhicules. Sur certains sujets, l'apport d'un nouveau partenaire parait limité étant donné que certains peuvent déjà être effectués actuellement.

- Permettre aux clients de personnaliser et de protéger leurs paramètres et disposer de suggestions d’itinéraire individualisé et la navigation avancée.
- Permettre les mises à jour en temps réel : Les clients pourront télécharger des mises à jour en temps réel pour obtenir, par exemple, la dernière version du logiciel de conduite autonome ou une application anticollision. Note: cela n'a rien de révolutionnaire....
- Aider les clients à garder le contact : Le client pourra s’enregistrer facilement et communiquer l’heure estimée de son arrivée et prévenir ses amis d’un changement de programme. Il pourra également utiliser un logiciel de paiement automatique depuis le véhicule de péages d’autoroute ou de parking, avec une simple touche depuis son siège. Note: cela peut déjà se faire avec un simple smartphone, voire une application qui serait installée sur le R-Link.
- Permettre de contrôler le véhicule à distance : Les propriétaires de voitures pourront contrôler leur véhicule de n’importe où, depuis leur téléphone mobile ou leur ordinateur portable. Ils pourront en confier le contrôle à un(e) ami(e) ou un(e) proche qui a besoin de l’emprunter – sans avoir à lui remettre des clefs physiquement. Ils utiliseront une application mobile qui les aidera à retrouver leur voiture, qui pourra lancer à distance le chargement de la batterie, préchauffer ou rafraîchir l’habitacle, ou verrouiller et déverrouiller les portières.
- Protéger le véhicule : Le logiciel de tracking ou suivi permet de localiser un véhicule volé et de le désactiver dès que l’occasion s’en présente. La technologie de “geofencing” crée autour de la voiture des barrières invisibles qui activent des notifications quand le véhicule entre ou sort d’une zone ou d’un itinéraire prédéfinis.
- Améliorer l’expérience véhicule : Grâce à une connectivité accrue, le client aura accès à des services de diagnostic avancé du véhicule, ce qui permettra au constructeur de lui proposer des prestations individualisées. La collecte de données sur l’utilisation réelle du véhicule aidera également les équipes d’ingénierie à améliorer la qualité de la fabrication.



Les 25 dernières actualités liées:
 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |