France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Accueil > 
NEWS > 

Par Loic FERRIERE le 11/12/2014
 
Renault continue de miser sur la Zoé

Renault continue de miser sur la Zoé

Commercialisée depuis bientôt deux ans, la Zoé est sans surprise le véhicule électrique le plus vendu en France. Renault continue donc de miser sur la belle citadine un peu partout en Europe, avec des stratégies différentes.


Vous l'avez surement remarqué, ces derniers temps, Renault a relancé en France une campagne de publicité sur la Zoé, vantant la facilité pour “brancher Zoé”, que ce soit sur une prise spécialisée, ou sur une prise électrique “classique”.

Au départ, la Zoé n'était pas rechargeable sur une simple prise murale pour des questions de sécurité. En effet, le chargeur dit “caméléon” de la Zoé lui permet certes de se recharger rapidement, mais il est également gourmand en terme de puissance. Et les installations électriques des habitations étant très inégales, Renault a préféré jouer la sécurité.

Cette réalité de l'époque qui était une vraie limitation n'est désormais plus vraie, mais elle continue d'être ancrée chez les potentiels clients.

Renault Zoe

Il n'empêche, la Zoé reste le véhicule électrique le plus vendu en France avec 4 788 unités en 11 mois, pour une part de marché de 0,3%. Cela reste faible il est vrai, mais la volonté d'étendre le nombre de bornes de recharge, d' augmenter le bonus écologique (voir le site officiel www.developpement-durable.gouv.fr) et les diverses améliorations en approche (notamment l'autonomie) pourraient améliorer ces résultats en deça des prévisions (non annoncées comme d'habitude). En prime, l'Etat pourrait également être amené à remplacer un bon nombre de ses véhicules dits “polluants” par des Renault Zoé. Une bonne nouvelle pour Renault donc.

L'autre point “bloquant” pour la Zoé est bien sur la location de la batterie, que l'on roule ou pas. Si cela permet de bénéficier en tout temps d'une batterie en forme (à minimum 75% de sa capacité), cela présente l'inconvénient d'être soumis à une abonnement pas franchement donné, en moyenne à 75€ / mois (variant selon le kilométrage annuel). Tout le “business model” de la Zoé était basé dessus, avec un filière de recyclage des batteries afin de leur offrir une seconde vie.

Pourtant, dans certains pays comme le Danemark ou l'Anglettere, la Zoé est vendue avec ses batteries. La différence de prix entre une Zoé avec les batteries incluses, ou les batteries en location est de l'ordre de 6 000 €, ce qui placerait en France, la Zoé (bonus déduit) légèrement au dessus de 23 500 €, contre plus de 16 200 € en entrée de gamme et en moyenne 75€ de location mensuelle des batteries. Ces dernières ayant une durée de vie de 3 à 4 ans, la location totale se chiffre alors entre 2 700 et 3 600 € avant le remplacement gratuit des batteries.
Comparé aux 6 000 € d'écart pour l'achat des batteries, on ne peut pas dire que l'achat voiture+batteries soit rentable pour le client, d'autant plus que la location permet de bénéficier de diverses assurances 0km. Mais au moins, il aurait le choix.

Bizarrement, Renault ne propose toujours cette solution que dans quelques pays, mais pas la France.
 



Les 25 dernières actualités liées:
 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |