France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Accueil > 
NEWS > 

Par Loic FERRIERE le 05/03/2014
 
Genève 2014: Clio R.S Monaco GP, pour quoi faire ?

Genève 2014: Clio R.S Monaco GP, pour quoi faire ?

Reprenant la griffe qui a déjà sévi sur la Laguna Coupé, et la Mégane Coupé, la Clio R.S 200 EDC accueille à son tour cette signature prestigieuse, une sorte de « Initiale Paris » en provenance de Monaco.


L’annonce d’une nouvelle version de Clio 4 R.S pour le salon de Genève avait suscité l’envie de voir enfin la Clio R.S Gordini. Mais il n’en n’est rien. Sans surprise, c’est donc « seulement » une série spéciale, selon Renault, plus haut de gamme en termes de finition et d’équipement qui est proposée.

Comme toute série limitée, celle-ci est bien sur numérotée, et ce, sur une grosse vingtaine de marchés sur lesquels elle est proposée à partir de fin mars, dont la France bien sur, mais aussi le Japon et l’Australie.

Clio RS Monaco GP

Cette Clio R.S 200 EDC Monaco GP est disponible avec une seule teinte appelée « Givre Nacré » avec en option le pavillon en couleur noire. Certains marchés peuvent cependant bénéficier d’une seconde couleur métallisée « Gris Platine ».

Cette Monaco GP ne fait pas dans l’originalité, et laisse la part belle au blanc et au noir. Ainsi, outre sa teinte, à l’extérieur, divers petites touches différencient cette série spéciale, avec de nombreux inserts noirs apposés sur la lame F1 et le diffuseur, les protections latérales, les poignées de portes, les jantes aluminium 17’’ Tibor ou Radicale 18’’, et les rétroviseurs extérieurs.

Noir c’est noir, le béquet arrière tout comme la baguette du hayon le sont aussi.

Un habitacle -un peu- plus cossu
A l’intérieur, le tableau de bord est plus raffiné, mais le tout est résolument triste, avec que du noir ou du gris, « égayé » par du chrome.

L’esprit -trop peu- sportif de la R.S « classique » est ici totalement mis en sommeil. La sellerie cuir est cependant du plus bel effet, avec ses surpiqures grises. Dommage cependant que le tableau de bord n’ait pas profité des mêmes surpiqures comme cela pouvait être le cas jadis…

Quelques équipements supplémentaires sont en série comme les vitres latérales arrière et la lunette arrière sur-teintées, ainsi que les sièges avant chauffants. Le R-Link est bien sur de série, avec le système de télémétrie R.S. Monitor 2.0 qui lui… est en option. Ce dernier donne accès à la fonction R.S. Replay permettant de créer et télécharger des circuits, et rejouer en les visualisant sur une carte l’ensemble des données enregistrées lors d’une sortie circuit.

La caméra de recul est quand à elle également en option. Dommage.

Niveau moteur, RAS, circulez, il n’y a rien à voir
Là aussi, aucune surprise. Le moteur, ainsi que la boite EDC sont strictement identiques à la berline, à savoir un bloc essence 1.6 turbo de 200ch associé à une boite auto 6 vitesses à double embrayage baptisée EDC, qui limite toujours autant le couple.

Couple-puissance Clio R.S 200 EDC

Enfin, question prix, Renault les dévoilera dans quelques jours.

En conclusion, on se demande bien quel est l’intérêt de ce modèle. Hormis une ambiance « Dark » et triste au possible, qu’apporte donc cette version Monaco GP si ce n’est des vitres teintés, et des sièges chauffants inutiles 9 mois dans l’année ? Si encore Renault avait bien voulu apporter en série le R.S Monitor, la caméra de recul, et autres, on aurait pu comprendre. Mais là, c’est très difficile…
 



Les 25 dernières actualités liées:
 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |