France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Accueil > 
NEWS > 

Par Loic FERRIERE le 02/07/2012
 
Live Chat Renault ZE

Live Chat Renault ZE

A l'occasion d'un chat' d'une heure hier en présence de Thierry Koskas et Yoann Nussbaumer, quelques informations intéressantes ont été apportées aux questions des personnes connectées. Retour sur les principales questions et réponses.


En introduction, il a été rappelé que les batteries des Renault ZE vont durer entre 8 et 10 ans. A la fin de leur utilisation, elles pourront avoir une 2ème vie (par exemple pour stocker de l'électricité), ou si cela n'est pas possible du fait de son état, elle sera recyclée.
S'agissant de batteries au lithium, ce dernier provient pour rappel d'Amérique du sud. Les réserves connues permettraient de fabriquer plusieurs milliards de véhicules électriques et enfin, celui-ci se recycle.

Combien existe t'il d'infrastructures de charges actuellement et France (Europe) et quelles sont les perspectives de déploiement pour les 5 prochaines années
Yoann Nussbaumer : on a référencé environ 1500 prises sur 700 emplacements qui permettent de recharger son véhicule électrique.
Ces prises sont principalement situées dans les parkings souterrains et chez les les concessionnaires automobiles qui vendent des véhicules électriques, donc principalement chez Renault.
Ce sont les bornes en voirie et sur les parkings de supermarchés ou de commerce qui vont se développer. C'est assez difficile à chiffrer, voire impossible.

Ces prises permettent elles de charger tous les types de VE vendus en France?
TK : sur les bornes de charge lente, oui c'est standardisé en France (il y a malheureusement 2 standards différents en Europe, mais les voitures ne vont pas traverser la frontière tous les jours).
Sur la charge rapide, il y a aujourd'hui 2 systèmes, celui de Renault et celui des autres.
Dans un premier temps, il faudra assurer la mixité des bornes, ensuite le marché décidera.
YN : En Alsace, ce qui est fait pour les voitures qui traversent la frontière, c'est que l'on installe les deux types de prise.

Comment savoir où se trouve la station de charge la plus proche ?
YN : vous pouvez les retrouver sur le site Chargemap.com, et par le biais de l'application mobile.
TK : le système de navigation des VE Renault indique également la localisation des points de charge.

Etes vous content des ventes de la Twizy ? Pouvez-vous nous donner quelques chiffres concernant ces ventes ?
TK : oui , on a vendu à ce jour 6 500 Twizy, ce qui est un très bon résultat. Le pays où on en vend le plus est l'Allemagne, suivi pas la France.
Peut on se brancher sur les stations autolib pour recharger la batterie
YN : oui mais il faut un abonnement de 15 euros par mois qui permet d'utiliser les bornes Autolib quand elles sont libres naturellement.

Quelles sont les perspectives côté autonomie? A quelle échéance?
TK : Zoe propose déjà une première amélioration avec une autonomie homologuée de 210 km, et une autonomie réelle "garantie" de 100 km l'hiver et 150 l'été. D'ici 5 ans, on aura sans doute gagné 20% d'autonomie. Un doublement n'est pas envisageable avant 10 ans.

Où sont fabriquées les batteries montées sur ZOE
Elles sont fabriquées en Corée et assemblées à Flins (Yvelines).
 

Comment savoir si la borne convient a mon ve ?
YN : Il faut bien se renseigner sur Chargemap. C'est encore parfois difficile d'avoir des informations fiables. Sur Chargemap, il y a des informations sur chaque station de charge, mais il faut préciser qu'il est difficile d'avoir des informations fiables, la base de données est donc mise à jours très régulièrement.

Où en sont les "négociations" (si le terme n'est pas trop grandiloquent) qu'il était question d'engager avec les Préfectures afin d'autoriser l'accès de Twizy 80 à certaines voies rapides.
Ce sujet est en cours. Nous venons de lancer une étude in situ sous l'égide de la direction de la sécurité routière.
Cette étude est effectuée par deux instituts publics, l'IFSTTAR, et le CEESAR et consiste à vérifier que Twizy ne présente pas de danger sur les voies rapides, les résultats seront connus en octobre pour une décision, nous l'espérons avant la fin de l'année.

Le périphérique parisien est d'ores et déjà autorisé pour Twizy.
En Europe, la plupart des pays autorisent Twizy sur les voies rapides, sauf Italie, Portugal et Italie.

Envisagez-vous une percée dans la technologie des batteries ? Si oui, quand ? Et de quelle technologie s'agira t il ?
YN : Aujourd'hui, le VE démarre et que du coup la batterie est son point faible.
Donc la recherche se concentre sur l'autonomie encore limitée de la batterie.
On peut espérer que cela va aboutir à de vraies améliorations dans les prochaines années.
TK : pour les 10 prochaines années, c'est sans doute la technologie Lithium/Ion qui restera mais elle va connaître des progrès continus.
Par contre, à horizon 10/15 ans, de nouvelles technologies pourraient arriver.

Hormis la France et l'Europe, comme d habitude, quelles sont vos ambitions pour vendre Twizy à l International?
On a aujourd'hui plusieurs autres pays en projet, notamment la Turquie, Israël, l'Amérique du sud, le Japon, et peut-être Singapour, sans oublier les ïles où le véhicule se prête particulièrement à une utilisation touristique.
La première que nous allons envahir est Saint-Barthélémy !

Quand vendrez-vous des voitures avec la même prise dans toute l'Europe ?
TK : Quans les Allemands et les Français se seront mis d'accord. Ce n'est pas un problème de bête dispute d'industriels, mais il se trouve que la règlementation en matière de sécurité des prises est nationale, et elle est différente entre la France et l'Allemagne.
Renault, comme tous les autres constructeurs, souhaitent qu'on arrive à une standardisation totale.

A combien estimez-vous le coût (aux 100 km par ex) d'entretien-fonctionnement d'un VE
TK : Si on imagine un véhicule électrique qui fait 1000 km par mois, il va payer environ 79 € de loyer de batterie et 15 € d'électricité.
Cela fait donc 95 € pour 1000 km, soit 9,5 € pour 100 km.
L'entretien d'un véhicule électrique est 30% inférieur à celui d'un véhicule essence ou diesel de même catégorie.

Renault Zoé
La Zoé

A quelle échéance peut on imaginer une petite citadine électrique style Twingo à 10000 euros une fois la prime déduite
TK : Renault travaille avec Daimler sur une petite voiture électrique (plus petite que Zoe).

Quelle est la gamme idéale que les clients attendent pour le véhicule éléctrique ?
YN : c'est une bonne chose de parler de gamme et pas de véhicule.
Concrètement, il faut regarder quels sont les véhicules qui font moins de 100 km par jour, typiquement les citadines, les berlines et les utilitaires.Certains modèles sportifs peuvent être aussi concernés par la motorisation électrique.
Un ludospace électrique nous semble aussi être une bonne idée.

Ne pensez-vous pas que Renault devrait compléter sa gamme de VE avec des véhicules à gaz hybrides émanant de la technologie Nissan, à un moment où le diesel est montré du doigt par l'OMS ?
TK : Renault a fait le pari du tout électrique. Aujourd'hui l'hybride nous semble plus une technologie de niche, car chère pour un bénéfice environnemental limité.
Cela étant, Renault reste évidemment à l'écoute des tendances du marché.
YN : J'aimerais voir sur le marché les véhicules hybrides rechargeables avec un tout petit moteur thermique pour jouer le rôle de prolongateur d'autonomie.

Avez vous prévu des versions avec fenetres sur Twizy ?
C'est la question qui tue !
Je rappelle qu'au départ Twizy n'avait même pas de portes.
Maintenant il a des portes et on nous demande des fenêtres.
Des protections en accessoires seront proposées à partir de la rentrée pour bien passer l'hiver dans son Twizy acheté en été.

Que pensez vous des déclarations d'Elon Musk (Tesla CEO) qui prédit que plus de la moitié des véhicules fabriqués dans 20 ans seront des voitures électriques ? Comment arriver à ce chiffre alors que les chiffres de vente sont actuellement décevant (on pense notamment à la C-Zéro de Citroën) ?
TK : Renault est très ambitieux mais pas autant que le patron de Tesla, puisque nous prévoyons une vente sur 10 en électrique en 2020.
Sans aucune volonté de critiquer les produits concurrents, nous pensons que c'est véritablement Zoe qui va permettre de faire décolelr le marché du véhicule électrique, puisque c'est une vraie 5 places proposées à 15 700 euros, avec une autonomie homologuée de plus de 200 km.
YN : J'adorerais que ces prédictions se réalisent. Et le facteur prix est déterminant pour que ce soit le cas.

Je suis trop grand pour le Twizy. Pourrait-on y mettre un siège réglable ?
Ca n'est pas prévu et c'est de toute façon très difficile, car juste en dessous du siège, il y a la batterie.
Il ne reste plus qu'à imaginer une version décapotable, mais déjà qu'on me demande des vitres...
Quel est votre objectif de vente de Zoé ? Les objectif de Twizy ont-ils été revus à la hausse ?
TK : on ne communique jamais nos objectifs de ventes, et sur Twizy, on a une très grande flexibilité en terme de production, notamment parce que c'est un produit très saisonnier, et donc on est capable d'adapter la production à la demande avec un délai très court.

Je pensais qu'il y avait un accord entre les principaux constructeurs automobiles pour utiliser le standard ChaMeDo ?
ChaDeMo est le standard de charge rapide de l'ensemble des constructeurs automobiles actuels. Il est d'origine japonaise.
Renault a développé avec Zoe une technologie différente qui a l'énorme avantage de diviser le prix des bornes par 4. Nous allons donc mettre cette technologie sur le marché.
L'avenir dira comment le marché s'oriente, mais nous pensons que le coût de l'"infrastructure est un élément clé pour permettre le développement du VE.

Pourriez vous nous rappeler en quoi la technique de la Renault Zoe la distingue de celle de la Nissan Leaf ? Je fais référence, vous l'aurez compris à sa capacité de profiter plus fréquemment d'une charge rapide grâce à son onduleur embarqué...
TK : Zoe se caractérise par la possibilité de se recharger en copurant alternatif à n'importe quel niveau de puissance entre 3 et 43 kilowatt.
Il n'y a donc pas besoin de transformer le courant dans la borne, comme tous les autres véhicules électriques en ont besoin pour faire de la charge rapide.
C'est un véritable exploit technologique.
vu du client, il aura la possibilité de se recharger avec un seule prise sur sa voiture et en utilisant des bornes moins chères qu'aujourd'hui.

Où en est actuellement le déploiement de Better Place en France ? Un site semblable à celui implanté au Danemark, c'est-à-dire alimenté uniquement à partir de sources renouvelables, est-il envisageable ?
TK : Il n'y a opas de projet Betterplace en France actuellement.
La priorité de Betterplace est de réussir Israël et le Danemark, on verra après.

Combien de Renault Fluence ZE pensez-vous produire d'ici à 2016 ? Si vous pouvez rentrer dans le détail des chiffres de production annuels ?
TK : nous ne communiquons pas d'objectifs de ventes.
Le seul élément qui est public c'est le contrat que nous avons signé avec Betterplace qui comprend un engagement de 100 000 Fluence sur sa durée de vie.

Certains prétendent que produire un véhicule éléctrique génère plus de pollution qu'un véhicule normal. Est ce vrai pour Renault ?
TK : Au delà du bilan Co2 du puits à la roue, Renault a fait des analyses du cycle de vie du VE comparé au véhicule thermique.
Ces analyses prennent en compte les émissions à l'usage, mais aussi la production et le recyclage.
Le bilan montre que le VE est globalement plus favorable que le véhicule thermique sur l'ensemble des paramètres envionnementaux, avec évidemment des différences selon le mode de production de l'électricité.
 

Renault Twizy
Le petit Twizy


Que pensez-vous du Phosphate de fer. vous dirigez vous vers cette technologie? Imaginez-vous ne plus être seulement un assembleur de batteries et aller plus loin?
TK : on a un contrat de recherche avec le CEA pour préparer les batteries du futur.
C'est l'une des technologies que nous regardons.

A quand une Dacia tout électrique histoire de prouver que cette technologie peut être appliqué aux véhicules d'entrée de gamme ?
TK : on n'a pas de projet à ce stade, mais rien n'empêcherait d'imaginer un jour un véhicule low cost électrique.

Quand serez-vous en mesure d'annoncer le montant de l'aide ADEME sur le Twizy et sera-t-elle disponible pour tous les clients ?
L'aide de l'Ademe pour les quadricycles concerne une quantité très limitée de véhicules (quelques centaines). Ce ne sera malheureusement pas une mesure grand public dont pourrons bénéficier tous les clients de Twizy.
Malgré cela, Twizy reste un véhicule bon marché à un prix comparable à un scooter 3 roues.



Les 25 dernières actualités liées:
 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |